DEVIS GRATUIT d Expertise comptable ou de Commissariat aux comptes

Nos services : l’expertise-comptable et le commissariat aux comptes mais aussi les conseils en gestion, l’assistance aux controles fiscaux ou les missions d’assistance pour les implantations en informatique de gestion , ISF impot solidarite sur la fortune ….
Une interrogation, un probleme fiscal, comptable…, un besoin d’explication sur vos comptes, n’hesitez pas a nous contacter.

N hesitez pas a nous demander un devis a l aide du formulaire suivant :

Civilite

Votre nom (obligatoire)

Votre prenom

Votre email (obligatoire)

Telephone (obligatoire)

.Votre statut (obligatoire) .Votre fonction (obligatoire)

Nom de votre Entreprise

Forme juridique

Activite de votre Entreprise (obligatoire)

Ville (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Chiffre d'affaires

Nombre de bulletins de paye

Missions souhaitees

Conseils a la creationBusiness planJuridique : creation de la societe

Tenue de la comptabilite par le cabinetTva par le cabinetSurveillance de la comptabilite par le cabinetBilan/liasse fiscale

SituationsTableaux de bord

Payes et declarations sociales par le cabinet

Portail en ligne (mode saas)

Conseils

Juridique : assemblee annuelle...

Revenus fonciersImpot sur le revenuISF

Commissariat aux apportsCommissariat aux comptes

Autres

Votre demande en details :


_____________

Recopiez ceci captcha ici

_____________

NB : S IL Y A DES PROBLEMES AVEC L ENVOI DE VOTRE DEMANDE PAR FORMULAIRE AVEC OVH

POUR RECEVOIR UN DEVIS GRATUIT envoyez moi un email a   mbohda@compta.net

Merci

Bienvenue ! –> N° APPEL UNIQUE DE NOS CABINETS 01 82 83 14 00

 

Blogs lies : Mon blog d’un expert-comptable à Paris
Mon blog sur le Mac
Mon blog pour les comités d’entreprises
Mon premier blog


Sites lies :

COMPTA .NET 90P
COMPTA .BIZ
compta .eu

bohdanowicz .com

commissaire aux comptes .biz
commissaire aux comptes .tv
commissaire aux comptes .name
commissaire aux comptes .be

bilan comptable .biz/
bilan comptable .info/
bilan comptable .org/
bilan comptable .eu/
bilan comptable .tv/
bilan comptable .pro/
bilan comptable .name/
bilan comptable .me/
bilan comptable .be/
bilan comptable .mobi

bilan comptable Paris .pro
bilan comptable Paris .name
bilan comptable Paris .me
bilan comptable Paris .fr
bilan comptable Paris .eu
bilan comptable Paris .info
bilan comptable Paris .biz
bilan comptable Paris .org
bilan comptable Paris .net
bilan comptable Paris .com
bilan comptable Paris .be

expert comptable .biz
expert comptable .me
expert comptable .name
expert comptable .mobi

expert comptable – paris .net

expert comptable 75 .be
expert comptable 75 .biz
expert comptable 75 .com
expert comptable 75 .eu
expert comptable 75 .fr
expert comptable 75 .info
expert comptable 75 .net
expert comptable 75 .org

expert comptable paris .com
expert comptable paris .name
expert comptable paris .me
expert comptable paris .mobi
expert comptable paris .pro

experts comptables .name
experts comptables .me/
experts comptables .pro

experts comptables 75 .be
experts comptables 75 .com
experts comptables 75 .fr
experts comptables 75 .info
experts comptables 75 .net
experts comptables 75 .org
experts comptables 75.eu R3
experts comptables 75 .biz R3

Expert-comptable – commissaire – aux – comptes .net

LES – EXPERTS – COMPTABLES .COM

 

VIDEOMAG.NET R3 90P

CABINET – COMMISSAIRES – AUX – COMPTES .COM
CABINET – COMMISSAIRES – AUX – COMPTES .NET

commissaire aux comptes .mobi

commissaire – aux – comptes .be

commissaire – aux – comptes – france .com R2
commissaire – aux – comptes – france .fr R
commissaire – aux – comptes – france .net R

commissaire aux comptes paris .org
commissaire aux comptes paris .info
commissaire aux comptes paris .fr
commissaire aux comptes paris .eu
commissaire aux comptes paris .com
commissaire aux comptes paris .biz
commissaire aux comptes paris .be

commissaires – aux – comptes .eu

commissaire aux apports .org
commissaire aux apports .net
commissaire aux apports .info
commissaire aux apports .fr
commissaire aux apports .eu
commissaire aux apports .com
commissaire aux apports .biz
commissaire aux apports .be

commissaire aux apports paris.be
commissaire aux apports paris.biz
commissaire aux apports paris.com
commissaire aux apports paris.eu
commissaire aux apports paris.fr
commissaire aux apports paris.info
commissaire aux apports paris.net
commissaire aux apports paris.org

cabinet – comptable .be

CABINET – EXPERT – COMPTABLE .BIZ
CABINET – EXPERT – COMPTABLE .FR R
CABINET – EXPERT – COMPTABLE .NET

CABINET – EXPERTS – COMPTABLES .NET

compta – en – ligne .biz R
compta – en – ligne .info

expert comptable – ce .eu R
expert comptable – ce .net R3
expert comptable – ce .fr R3
expert comptable – ce .biz
expert comptable – ce .info
expert comptable – ce .org
expert comptable – ce .com R
expert comptable – ce .be R

expert – comptable – ce .fr R

experts comptables paris .name/
experts comptables paris .me/
experts comptables paris .pro


EXPERT – COMPTABLE .COM .FR 90P

cabinets-comptables-paris .eu R
cabinets-comptables-france .eu R

experts-comptables-paris .org R
experts comptables france .eu

expert-comptable-paris .org R
expert comptable-paris .net

 

cabinets comptables.com 90P

cabinets comptables .be
cabinets comptables .biz
cabinets comptables .eu
cabinets comptables .fr
cabinets comptables .info
cabinets comptables .net
cabinets comptables .org

comptables paris .com
comptables paris .net
comptables paris .info
comptables paris .fr
comptables paris .eu
comptables paris .biz
comptables paris .be
comptables paris .org

les comptables .biz
les comptables .org
les comptables .info
les comptables .fr
les comptables .eu
les comptables .net

accounting online home.fr 1&1
experts – comptables – france .com
experts – comptables – france .net
experts – comptables – france .fr

expert – comptable – france .net
expert – comptable – france .fr
expert – comptable – france .com

commissaires – aux – comptes – france .net
commissaires – aux – comptes – france .fr
commissaires – aux – comptes – france .com


expert – comptable – comite – entreprise .com 1&1
expert – comptable – comite – entreprise .fr
expert – comptable – comite – entreprise .net
expert – comptable – comite – entreprise .info
expert – comptable – comite – entreprise .eu

experts comptables .biz
experts – consultants .net

audit – accountancy .com

commissaire – aux – comptes .name
commissaire – aux – apports .info R
commissaires – aux – comptes .name R


s139975523.onlinehome.fr 1&1
commissaire – aux – apports .com
commissaire – aux – apports .net R2
commissaire – aux – apports .fr R2

cabinets – comptables .name
cabinet – comptable .name

cabinets – comptables – online .name
cabinet – comptable – online .name

experts – comptables .name
expert – comptable .name

experts comptables – paris .eu

experts – comptables – online .net
expert – comptable – online .net

experts – comptables – Paris .info


CABINET COMPTABLE .NET 90P
cabinet comptable .com
cabinet comptable .fr
cabinet comptable .name/


Bohdanowicz .fr
Michel BOHDANOWICZ .FR

WEB GESTION .COM 90P
audit – france .eu R
web compta .eu R
cabinet – audit .eu

WEBGESTION.NET 90P R

Expert – comptable – commissaire – aux – comptes .com

mbohda.google pages .com

MBOHDA. FREE .FR
PERSO ORANGE .FR / CABINET BOHDANOWICZ


ENGLISH GESTION .COM
chartered – accountants – france .eu

ESPANOL GESTION .NET
asesor – contable – fiscal .eu
auditores – asociados .eu
auditores – cuentas .eu
censor – jurado .eu

Google a la difference de Microsoft doit fournir les emails stockes a l etranger

Google a la difference de Microsoft doit fournir des emails meme stockes hors Usa des lors que le choix du lieu de stockage depend d un process automatique de gestion de la charge des serveurs.

La décision de la juge Beeler a de quoi inquiéter. A Google qui demandait d’annuler un mandat du gouvernement américain visant des emails stockés en dehors des Etats-Unis, la magistrate a rejoint l’opinion de son confrère de premier instance, opposant un refus net à l’entreprise de Mountain View.

Ladite réquisition, émise à l’été 2016, vise dans une enquête criminelle à récupérer les données de plusieurs comptes Gmail. Si Google s’est exécuté pour quelques-uns, il refusait de livrer aux autorités américaines les informations de comptes stockées hors des Etats-Unis, s’appuyant en première instance sur une toute récente jurisprudence Microsoft, l’éditeur ayant eu gain de cause dans une affaire similaire.

La portée du mandat dépend du stockage

Pas d’extraterritorialité des mandats, considérait Google. Sauf que la justice en a décidé autrement. La juge Beeler estime en effet que le géant du Web est en mesure de rapatrier les données sur le sol américain et doit donc se plier à la demande des autorités. Si pour Microsoft, le lieu de stockage des données dépend de la localisation de l’utilisateur, c’est l’algorithme qui en décide chez Google en fonction des besoins réseaux.

« Le processus de distribution de l’information est automatique, par l’entremise d’un algorithme et fondé sur l’efficacité du réseau » écrit la juge. Par conséquent, le stockage n’est pas segmenté géographique : le mandat s’y applique donc, même si le datacentre dans lequel se trouvent les données n’est pas situé aux Etats-Unis.

 

SOURCE : www.linformaticien.com/

 

Mauvais cholesterol : le sport qui sauve ?

Hier je passe un coroscanner car je veux faire des triathlons et comme j ai du mauvais cholesterol le cardiologue ne veux pas prendre de risques …

Deja l operateur me dit : ca plaisir de voir des sportifs car on ne voit en general on ne voit que des patients avec pathologies …

Et le radiologue me dit : pas de probleme vous pouvez continuer sans probleme ce que vous faites :-))

En rentrant danss les details il me montre mes arteres en 3D (c est beau la technique) et l endroit exact des quelques plaques de cholesterol qui sont deja calcifiees. Moralite ces plaques sont anciennes …

 

ATTENTION : Le risque du mauvais cholesterol QU IL NE FAUT PAS MINIMISER c est l INFARCTUS et c est traitre car en fait on n a pas de symptome hors ce mauvais taux. Mais ce sont les parois des arteres qui s epaississent et petit a petit se bouchent.

 

CONCLUSION : Je me dis que j ai bien fait de refuser il y a dix ans de prendre des stamines

mais ce n est possible que si on limite les facteurs a risques :

  • mauvais cholesterol
  • tabac
  • stress
  • absence de sport

Donc avec du recul je suis content d avoir toujours fait du sport et d etre passe a la course a pied il y a 4 ans.

MON CONSEIL DU JOUR

Pour ameliorer votre systeme cardiovasculaire, deja arretez le tabac !! et apres examen medical : Courez 3 fois par semaine avec un optimum autour de 3 fois 50 minutes ( soit un total de 2H30 min par semaine) et au moins un jour de repos entre chaque run. Meme sans aller tres vite vous aurez rapidement la forme …

Pour les debutants je vous autorise 3 fois 30 minutes 😉

Pour ceux qui me disent :

« je voudrais bien mais je n ai pas le temps » => la vie c est une priorisation donc si vous voulez vous pouvez !

ou alors

« oui je vais le faire … » genre il faudrait qu on dejeune ensemble (le truc qui finalement n arrive jamais) => la seule solution efficace c est d ajouter des tranches horaires repetitives dans son agenda comme vos rendez vous professionnels sinon ca s appelle un voeu pieux ou une priere mais les miracles sont finalement assez rares ;-))

 

ALLEZ BON SPORT A TOUS

 

 

iPhone 8 : ce qui est attendu

Vais je pouvoir passer de l iPhone 6 a l iPhone 8 ?

Le prochain iPhone devra innover fortement pour qu’Apple retrouve le chemin de la croissance sur un produit qui compte pour la moitié de son chiffre d’affaires. Les indiscrétions émanant de fournisseurs montrent que le constructeur a conscience du retard et veut le combler. 

A l’occasion des 10 ans de l’iPhone, Apple est tenu de frapper un grand coup. En effet, les évolutions des modèles 6S puis 7 ont été jugées décevantes et les ventes s’en sont ressenties, même si Apple a bénéficié de l’énorme raté de l’explosif Samsung Galaxy Note 7.

Depuis la présentation des modèles 6 et 6 plus, à l’automne 2014, le design est resté identique et les nouveautés sont restées chiches. Dans le même temps, Samsung présentait des modèles avec écrans OLED incurvés. Le constructeur sud-coréen est actuellement le seul à proposer ce type d’écrans et aurait reçu commande d’Apple pour la fourniture de dalles de ce type. Ce modèle intégrerait la gamme par le haut, porterait le nom de code « Ferrari ». En conséquence, Apple pourrait décliner une triple gamme permettant en bas de se positionner face à des modèles Android de moyenne gamme, au milieu de se frotter aux Samsung, Huawei et Xiamo qui ne cessent de progresser. Enfin la « Ferrari » a pour but de reprendre le leadership en termes de design, d’innovation et de fonctionnalités et intégrerait un écran 5,8 pouces OLED. Ces informations ont été fournies par Ming-Chi Kuo, un analyste de KGI Securities, généralement très bien informé et rarement démenti dans ses prédictions.

Une sortie avancée ?

Les iPhone 8 seraient équipés d’une recharge par induction à l’instar des montres du constructeur et de ce qui est proposé par bon nombre d’autres constructeurs, ceci semblant avéré par une importante commande de modules de recharge auprès de FoxConn, l’un des fournisseurs habituels d’Apple. On évoque également la disparition du bouton Home qui sert également de capteur d’empreinte digitale. Ce bouton serait intégré sous l’écran, ce qui permettrait d’augmenter sa taille, un autre point faible face à des Samsung ou Xiaomi. L’iPhone 8 serait propulsé par un processeur A11 gravé en 10 nanomètres, beaucoup plus puissant, lequel permettrait notamment de nouvelles options de reconnaissance biométrique (visage, iris). Le système photo à double lentille et la stabilisation optique de l’image qui caractérise l’iPhone 7 Plus pourraient être généralisés à tous les modèles. Concernant le design, le verre au dos de l’appareil serait de retour après quatre années d’aluminium (depuis le modèle 5).

Si le planning habituel est maintenu, cet iPhone 8 ne devrait pas être présenté avant le mois de septembre prochain. Toutefois, si la baisse des ventes se poursuit de façon importante et/ou régulière, le constructeur pourrait être tenté d’anticiper la présentation. En effet, le constructeur aurait demandé à ses fournisseurs de booster la production entre 120 et 150 millions d’unités pour le second semestre de l’année fiscale 2017, lequel démarre en avril de l’année.

source = linformaticien.com

POKEMON GO : experts adultes c est quoi votre excuse pour jouer ?

J ai plusieurs copains experts comptables qui ont des enfants de moins de 15 ans, je ne donnerai pas de nom 😉  Pour eux l excuse est facile. Mais quand on a des enfants de plus de 15 ans c est quoi l excuse pour jouer ? …

Pokemon Go, le jeu officiel de Nintendo de capture de monstres de poche en realite augmentee, est enfin sorti ! Vous voulez devenir le meilleur dresseur et vous battre sans repit ? Alors suivez nos conseils et astuces pour progresser facilement dans le jeu !

 

Pokémon Go
Les jeux mobiles sont souvent critiqués pour n’être que des moyens de se faire de l’argent facile sans jamais proposer une expérience véritablement innovante. A cela, Nintendo répond petit à petit avec des productions maison cherchant à véritablement prendre avantage de la plateforme.
Il aura commencé ce mouvement avec Miitomo, son application sociale qui permettait de vous lier plus intimement avec vos amis. Désormais, c’est au tour d’une de ses plus grandes licences de prendre le devant de la scène.

Pokémon Go est désormais officiellement sorti ! Il est donc temps de partir à la chasse aux Pokémon à travers le monde en réalité augmentée. Mais pour ne pas perdre votre temps ni les pédales, suivez donc nos conseils pour vous en sortir le plus rapidement possible.

Guide débutant pour Pokémon Go
Vous venez de lancer l’application, avez discuté avec le Professeur et êtes fin prêts à faire le tour du monde ? Commençons donc par la base pour être certain de ne jamais être perdus dans le jeu.

Vous déplacer efficacement dans le monde de Pokémon
pokemon-go-se-deplacer
Dans Pokémon Go, il n’y a évidemment pas de manettes : c’est à vous de parcourir le monde réel pour trouver vos monstres ! Pour savoir dans quelle direction partir, regardez la carte : au loin, vous trouverez des points bleus et des icônes vous indiquant les endroits à visiter pour gagner des bonus ou affronter des Pokémon.

En bas à droite de l’interface, une liste se charge également de vous prévenir des monstres disponibles aux alentours. Si vous cliquez dessus, vous verrez des pas apparaître : il s’agit de leur distance par rapport à vous. 1 pas = très proche, 3 pas = il va falloir marcher. Appuyer sur une silhouette vous permettra de bloquer votre recherche sur ce Pokémon précis.

Suivez ces indicateurs en temps réels pour être sûr de trouver ce que vous cherchez. En appuyant sur la boussole en haut à droite, votre personnage s’orientera du même horizon que vous. Vous êtes sûrs de ne pas vous tromper de chemin se faisant.

Attention : depuis la dernière mise à jour de Pokémon Go, les traces de pas ont disparu. Cela est dû au fait que celles-ci étaient buggés et n’étaient donc plus efficaces. L’ordre de la liste tient toujours, et sera votre seul atout pour chasser les Pokémon.

Toutefois, il est fort possible que la fonctionnalité revienne dans le futur et que cette suppression ne soit que temporaire. Nous gardons donc le guide en l’état, en attendant une annonce officielle de Niantic Labs.

Capturer des Pokémon
pokemon-go-capture
Si vous voyez des herbes voleter non loin de vous, un monstre vous attend ! Lorsqu’un Pokémon apparaît sur votre carte, il vous suffit de cliquer dessus pour lancer la capture. Vous vous retrouvez ainsi avec le monstre s’affichant sur votre écran et une Pokéball en bas de celui-ci.

Lorsque vous restez appuyé sur la Pokéball, un réticule vert s’affichera autour du Pokémon et changera de taille. Sachez que plus il est petit, plus vous avez de chance de capturer le Pokémon. Faites attention à bien sentir le rythme de celui-ci avant de lancer votre ball !

A noter que ce réticule définit également la difficulté de capture du monstre rencontré. Si celui-ci est facilement capturable, le réticule sera vert. Jaune devient un poil plus complexe. Orange commence à se corser. Rouge est très difficile.

Si vous avez des difficultés à viser, sachez que vous pouvez également désactiver la réalité augmentée via l’icône en haut à droite. Plus de tremblote, le jeu passe en vue fixe avec un terrain herbeux pour vous permettre de bien viser.

Recharger, faire évoluer et transférer son Pokémon
pokemon-go-recharger
Une fois les monstres en poche, vous pouvez les consulter en cliquant sur la Pokéball en bas de l’interface. Une fois un monstre sélectionné, 2 choix s’offrent à vous : recharger le Pokémon, ou le faire évoluer. Ces choix consomment de la poussière et des bonbons.

Ces 2 denrées s’obtiennent en capturant des Pokémon. Pour faire évoluer un « Mystherbe » par exemple, il vous faudra en capturer plusieurs pour pouvoir récolter assez de bonbons Mystherbe pour augmenter ses caractéristiques.

Si vous n’utilisez pas certains de vos Pokémon, vous pouvez également « transférer » les Pokémon, qui sont alors envoyés au professeur en l’échange de bonbons de leur type.

Les Pokéstop, pour se recharger en Pokéball
pokemon-go-pokestops
A travers votre carte, et donc le monde réel, certains endroits sont symbolisés par des carrés bleus : il s’agit de Pokéstop, qui vous permettent de gagner des objets sur votre chemin. N’oubliez donc pas de passer par ceux-ci !

A ces Pokéstop, vous trouverez aussi bien des bonus, comme de la poussière d’étoiles, que des objets comme des Pokéball ou même parfois des oeufs ! Ceux-ci écloront une fois que vous aurez parcouru la distance requise pour cela. Il est temps de marcher !

Affronter les arènes
pokemon-go-arenes
Bien sûr, qui dit Pokémon dit également combat ! C’est aux arènes, dispersées aux endroits importants de votre ville, que vous pourrez le faire. A partir du niveau 5, il vous sera demandé de représenter une équipe : bleu, rouge ou jaune.

C’est dans ces arènes que vous le mettrez en application. En effet, vous aurez la possibilité d’y laisser un Pokémon combattre et faire gagner en prestige votre équipe. Et des sous pour vous, bien sûr. Si l’arène est du même clan que vous, vous pourrez également l’affronter pour gagner en expérience.

Lorsque vous affrontez une arène d’un clan adverse, vos Pokémon sont susceptibles de devenir K.O. en cas d’échec. Attention : il vous faudra un objet pour les faire revivre. Attaquer un allié ne cause pas de K.O, mais vous devrez toujours le soigner. Si vous laissez un Pokémon sur place, sachez qu’il reviendra dans votre équipe une fois vaincu.

Pokéball, encens et module leurre : les objets du jeu
pokemon-go-objets
Dans la boutique du jeu, vous avez la possibilité d’acheter des oeufs chance (qui permettent de gagner des Pokémon aléatoirement), des Pokéball pour capturer des Pokémon, des encens ainsi que des leurres. Bien que vous disposiez d’un incubateur d’oeuf, vous pouvez également en acheter des temporaires pour faire éclore plusieurs oeufs à la fois.

L’encens vous permet d’attirer les Pokémon à vous lorsque vous êtes statiques. Il suffit de lancer cet objet, et une aura vous entourera pendant 30 minutes pendant lesquelles les monstres alentour viendront vers vous pour être capturés.

Un module leurre est proche dans le concept, mais différent dans l’approche. Il possède à peu près le même effet, à ceci près qu’il n’est utilisable que proche d’une arène et n’est pas uniquement lié à vous : les joueurs vous entourant en profitent aussi.

Décrochez des trophées
pokemon-go-succes
En appuyant sur votre carte de dresseur, vous pourrez voir apparaître un menu vous permettant de voir les différents succès qu’il vous est possible de remporter en jouant au jeu. Ceux-ci incluent :

Joggeur : parcourir 10km
Kanto : avoir 50 pokémon différents dans son Pokédex
Collectionneur : capturer 30 pokémon (doublon inclus)
Scientifique : faire évoluer 3 pokémon
Eleveur : faire éclore 10 oeufs
Randonneur : ouvrir 100 pokéstops
Combattante : gagner 10 combats d’arène
Top Dresseur : dresser 10 pokémon
Elève : capturer 10 pokémon de type normal
Ornithologue : capturer 10 pokémon de type vol
Vaurienne : capturer 10 pokémon de type poison
Scout : capturer 10 pokémon de type insecte
Jardinier : capturer 10 pokémon de type plante
Nageur : capturer 10 pokémon de type eau
etc etc pour chaque type
A noter qu’ils sont également évolutifs : lorsque vous avez parcouru 10km par exemple, le trophée se change en « 100km » et ainsi de suite pour tous. Ils vous permettent de gagner des points XP. Une option « Journal » vous permet également de voir vos dernières actions dans une longue liste étendue, avec le détail des PC des Pokémon capturés.

Liste de raretés des Pokémon rencontrés
Sur Pokémon Go, comme dans tous les autres jeux de cette série, toutes les créatures ne se valent pas. Et comme le veut la tradition, vous aurez affaire à de nombreux Roucool et autres Rattata avant de pouvoir voir n’importe quel Pokémon ayant un semblant d’intérêt. Voici la liste, compilée par la communauté, créée par RotomGuy et traduite par nos soins, de la rareté de chaque créature :

pokemon-go-tableau-rarete
Notez bien que cette liste est dépendante des zones dans lesquelles vous êtes. Ainsi, quand bien même nous ne croisons que peu d’Evoli, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas « presque partout » : nous ne sommes tout simplement pas dans la bonne zone.

Selon les premières observations, il y a bien des Pokémon très difficiles à attraper : ceux spécifiques aux régions. En l’absence d’échanges dans le jeu, des monstres tels que Tauros, Kangourex et Canarticho seront bien difficiles à trouver pour nous autres français. Il va falloir voyager et échanger nos Mr. Mime avec nos camarades d’autres continents !

Liste des Pokémon selon les oeufs
pokemon-go-oeufs-par-km
Voici la liste des Pokémon pouvant être contenu dans les oeufs, par kilomètres requis. A noter qu’il semble, selon les dernières observations des joueurs, que ceux-ci soient prédéterminés. Ainsi, si vous prenez avec un ami un oeuf dans le même Pokéstop, vous aurez le même Pokémon final. L’aléatoire n’est pas décidé à l’éclosion, mais bien au Pokéstop.

Les oeufs 10km sont généralement à réserver à l’éclosion lorsque vous atteignez un grand niveau sur le jeu, puisqu’il peut être très difficile de retrouver ces Pokémon par la suite pour les faire évoluer. Ceux-ci sont généralement très puissants d’entrée de jeu.

Liste des objets connus de Pokémon Go
Poké Ball : permet de capturer des Pokémon. Elles sont disponibles dans les Pokéstop et sur le magasin du jeu
Super Ball : une Poké Ball avec un meilleur taux de capture. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée ou achetée en magasin
Hyper Ball : la Poké Ball avec le meilleur taux de capture. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée ou achetée en magasin
Master Ball : la Poké Ball à la capture automatique. Celle-ci était présente dans la bêta du jeu, mais pas nécessairement dans la version finale. L’avenir nous le dira.
Module Leurre : un objet pouvant être attaché à un Pokéstop et qui fait apparaître des Pokémon dans les environs pour tous les joueurs pendant 30 minutes. Les Pokéstop disposant d’un leurre sont visibles par les pétales roses qu’ils dégagent.
Encens : une aura vous entoure et attire les Pokémon à vous pendant 30 minutes.
Baie Framby : un objet à donner à un Pokémon lors d’un combat pour le rendre plus facile à capturer.
Potion : fait regagner 20 PV à un Pokémon. Peut être trouvée dans les Poké Stop une fois débloquée.
Super Potion : fait regagner 50 PV à un Pokémon. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée.
Hyper Potion : fait regagner 200 PV à un Pokémon. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée.
Potion Max : fait regagner l’intégralité de sa vie à un Pokémon. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée.
Rappel : permet de réanimer un Pokémon KO avec la moitié de ses PV. Peut être trouvée dans les Poké Stop une fois débloquée.
Rappel Max : permet de réanimer un Pokémon KO avec toute sa vie. Peut être trouvée (rarement) dans les Poké Stop une fois débloquée.
Oeuf Chance : double vos points de XP pendant 30 minutes.
Incubateur : permet de faire éclore un oeuf lorsque vous marchez, mais est limité à 3 utilisations avant de disparaître.
Liste des niveaux et leurs bonus connus
Niveau 1 (1000 XP) : aucun bonus
Niveau 2 (2000 XP) : 15 Poké Ball
Niveau 3 (3000 XP) : 15 Poké Ball
Niveau 4 (4000 XP) : 15 Poké Ball
Niveau 5 (5000 XP) : 1 encens, 10 potions, 10 rappels. Vous pouvez choisir une équipe et combattre en arène ! Les potions sont débloquées.
Niveau 6 (6000 XP) : 15 Poké Ball, 10 potions, 10 rappels, 1 incubateur
Niveau 7 (7000 XP) : 1 encens, 10 potions, 10 rappels, 15 Poké Ball
Niveau 8 (8000 XP) : 10 potions, 15 Poké Ball, 5 rappels, 10 Baie Framby, 1 module leurre. Les Baies Framby sont débloquées.
Niveau 9 (9000 XP) : 15 Poké Ball, 10 potions, 3 Baie Framby, 5 rappels, 1 oeuf chance
Niveau 10 (10 000 XP) : 15 Poké Ball, 10 Super Potions, 10 Baie Framby, 10 rappels, 1 oeuf chance, 1 encens, 1 module leurre, 1 incubateur. Les Super Potions sont débloquées.
Niveau 11 (10 000 XP) : 10 Super Potions, 15 Poké Ball, 3 rappels, 3 Baie Framby
Niveau 12 ( 10 000 XP) : 20 Super Ball, 3 rappels, 10 Super Potions, 3 Baies Framby. Les Super Ball sont débloquées.
Niveau 13 (10 000 XP) : 15 Super Ball, 10 Super Potions, 3 rappels, 3 Baie Framby
Niveau 14 (15 000 XP) : 15 Super Ball, 3 rappels, 10 Super Potions, 3 Baie Framby
Niveau 15 (20 000 XP) : 15 Super Ball, 20 Hyper Potions, 10 Baie Framby, 10 rappels, 1 encens, 1 incubateur, 1 module leurre, 1 oeuf chance. Les hyper potions sont débloquées.
Niveau 16 (20 000 XP) : 10 Hyper Potions, 10 Super Ball, 5 rappels, 5 Baie Framby
Niveau 17 (20 000 XP) : 10 Super Ball, 10 Hyper Potions, 5 rappels, 5 Baie Framby
Niveau 18 (20 000 XP) : 10 Super Ball, 10 Hyper Potions, 5 rappels, 5 Baie Framby
Niveau 19 (25 000 XP) : 15 Super Ball, 10 Hyper Potions, 5 rappels, 5 Baie Framby
Niveau 20 (25 000 XP) : 20 Hyper Ball, 20 Hyper Potions, 20 rappels, 2 encens, 20 Baie Framby, 2 modules leurre, 2 incubateurs, 2 oeuf chance. Les Hyper Ball sont débloquées.

Niveau 30 : 30 Hyper Ball, 20 Potions Max, 20 Rappel Max, 20 Baie Framby, 3 encens, 3 Oeufs Chance, 3 incubateurs, 3 modules leurre
La liste n’est pas définitive. N’hésitez pas à nous dire ce que vous avez débloqué une fois passé le niveau 20 !

Questions fréquentes sur Pokémon Go
Peut-on tous les capturer sans voyager dans une autre ville / un autre pays ?
Les Pokémon que vous pouvez rencontrer dans le jeu sont dépendants de seulement quelques facteurs : votre niveau (votre montée en niveau vous fait voir des Pokémon différents), votre environnement (aller à la plage vous fera rencontrer des Pokémon différents par rapport à un parc par exemple) et l’heure à laquelle vous jouer (certains Pokémon sont plus fréquents de nuit que de jour et vice versa).

Théoriquement, et selon les observations des joueurs du monde entier, il n’est donc pas nécessaire de faire un long voyage pour pouvoir tous les attraper : seulement de bien vous balader par chez vous, et varier les endroits dans lesquels vous allez. Toutefois, certains monstres sont réservés à des régions spécifiques du monde (voir liste des raretés plus haut).

Recharger ou faire évoluer ?
Vaut-il mieux recharger ou faire évoluer ? Tout dépend de votre situation. Il faut savoir qu’en évoluant, les Pokémon garderont les améliorations données par la recharge, qui sert par ailleurs d’indicateur sur le niveau de force du monstre.

Aussi, si vous construisez un Pokémon sur la longueur, cela n’a pas vraiment d’importance. Mais si vous cherchez à vaincre une arène rapidement, mieux vaudra privilégier la recharge, plus directe et facile à mettre en place.

pokemon-go-pokemon
Faire évoluer ou capturer ?
Comme dans tous les jeux Pokémon, aller directement capturer des monstres de haut niveau ne garantit pas d’avoir un meilleur combattant. Mieux vaut privilégier d’entraîner son Pokémon sur la durée plutôt que de le remplacer rapidement par le meilleur niveau que vous trouvez.

Y a-t-il des shiny / chromatiques dans le jeu ?
Pour le moment, personne n’a croisé de Pokémon chromatique. Un fake circule sur le net d’un Nosferapti vert, ne vous laissez pas avoir.

Est-il possible de récupérer les Pokéball après un faux lancer ?
Une rumeur traînant sur le net voulait que l’on puisse récupérer ses PokéBall lors d’un faux lancer. La méthode veut que l’on clique sur les pokéball avant qu’elles ne disparaissent. Après de nombreux tests, nous pouvons confirmer que cette méthode est fausse. Les Pokéball sont hélas perdues à tout jamais !

Transférer ou conserver ses doublons ?
En début de partie, vous vous rendrez bien vite compte que les Rattata et autres Roucool sont légion dans ce monde. Pour les plus bas niveaux, mieux vaudra les transférer dès la capture pour gagner en bonbons et faire évoluer ses monstres les plus puissants.

Toutefois, avec cette technique, on peut se retrouver avec plein de Rattatac très haut niveau. Faut-il les revendre également ? La réponse est non. Gardez bien en tête que mettre un Pokémon dans une arène le « figera » sur celle-ci.

Aussi, il vous faudra bien d’autres Pokémon pour conquérir de nouvelles arènes. Si vos doublons sont au niveau des arènes environnantes, mieux vaut donc les garder pour conquérir d’autres arènes et ainsi gagner encore plus de sous !

Transférer un Pokémon évolué donne-t-il plus de bonbons ?
Hélas non, si vous transférez un Rattatac par exemple, vous ne recevrez qu’1 bonbon Rattata.

Comment faire évoluer un Evoli en Pyroli, Voltali, Aquali sans pierre ?
Pour les connaisseurs de Pokémon, vous savez qu’il existe un certain Pokémon qui n’évolue que sous l’influence d’une pierre : Evoli. Celui-ci prend la forme que vous voulez selon la pierre que vous donnez. Ex : pierre foudre + Evoli = Voltali.

Dans Pokémon Go, les pierres d’évolution n’existent pas. Les évolutions d’Evoli sont en vérité décidées au hasard : ainsi, si vous faites évoluer un Evoli via la méthode classique du jeu, vous n’avez pas moyen de déterminer quelle évolution vous recevrez.

Vous avez toutefois la possibilité de forcer le hasard en renommant votre Evoli afin qu’il prenne l’exacte évolution que vous souhaitez :

Sparky : force l’évolution en Voltali
Rainer : force l’évolution en Aquali
Pyro : force l’évolution en Pyroli
Attention toutefois, il semble que cette feinte ne marche qu’une seule fois. Ainsi, si vous essayez de faire évoluer un deuxième Evoli de cette manière, l’évolution sera aléatoire.

Peut-on échanger des Pokémon entre joueurs ?
Tous les joueurs des « vraies » versions de Pokémon l’attendaient, mais il n’est à l’heure actuelle pas possible d’échanger avec un ami ni même de les combattre. Toutefois, cette situation n’est que temporaire.

En effet, le jeu n’est pour l’instant qu’en version bêta et n’est pas encore complet. De l’aveu du CEO de Niantic Lab, les échanges arrivent sous peu et il y a fort à parier que les combats suivront également. Encore un peu de patience donc !

Télécharger sa zone Google Maps est-il vraiment utile ?
La réponse est non. Elle ne vient pas même de nous, mais de Google qui a réagi à cette rumeur alors qu’elle a très vite pris une ampleur énorme. Quand bien même Niantic Labs utilise les données de cartographie Google, cela ne veut pas pour autant dire que les applications partagent leurs données. Aussi, il s’agit d’une perte d’espace libre sur votre téléphone qui n’occasionne aucun gain pour le jeu.

Sur quoi sont basés les points d’intérêt de Pokémon Go ?
Si vous avez de la curiosité sur le principe de fonctionnement du jeu, sachez que la localisation des Pokéstop et autres arènes est en vérité basée sur les données récoltées grâce au jeu Ingress, première application développée par Niantic. Celle-ci se basait sur les retours des joueurs pour pointer des endroits d’intérêts.

Il n’y a à l’heure actuelle aucun moyen de « recommander » un point d’intérêt pour Pokémon Go au développeur, mais cela devrait se développer dans le temps.

Pourquoi Pokévision et consorts ont dû fermer ?
Alors que le radar de Pokémon Go n’a jamais vraiment fonctionné correctement pour ses joueurs, de nombreux services se sont lancés pour montrer les monstres disponibles proches de soi. Pokévision, Pokélive et consorts ont servi à de nombreux joueurs, avant d’être bloqués par Niantic Labs.

Les Pokémon dans Go ont-ils eux aussi des EV / IV ?
Les joueurs les plus acharnés de Pokémon en version console portable le savent : des statistiques se cachent derrière de nombreux monstres, permettant à certains d’avoir un léger boost d’attaque et de défense pouvant s’avérer crucial à très haut niveau.

Dans Pokémon GO, les EV (Effort Value) ne sont pas présents. Il s’agit des statistiques que l’on peut booster via l’utilisation d’objets dans les jeux originaux, comme des Protéines par exemple. Go n’a pas intégré ces objets à son gameplay.

Toutefois, les IV (Individual Values) sont bien présents ! Il s’agit de statistiques prédéterminées dans le jeu, décrites bien souvent comme « le potentiel », et qui donnent à certains monstres des boosts sur certaines caractéristiques. Le jeu ne les montre pas officiellement, mais vous pouvez utiliser un calculateur en ligne pour déterminer le potentiel de vos Pokémon favoris.

A noter qu’il s’agit là de pinaillage : dans les faits, le bonus réel de forts IV ne fait pas une énorme différence en combat. Mais si vous souhaitez être certain d’avoir le plus fort de tous les Pokémon, il vous faudra faire attention à ces statistiques cachées.

pokemon-go-server-graph
Mais pourquoi ? Il vous suffit de voir le graphique ci-dessus pour le comprendre. En effet, celui-ci montre les requêtes serveurs du jeu après que ces services aient désactivés. Une chute énorme, qui aura finalement profité aux joueurs puisqu’il est désormais possible de jouer presque constamment à Pokémon Go sans être déconnecté.

Astuces sur Pokémon Go
pokemon-go-pikachu
Commencer l’aventure avec un Pikachu
Comme la tradition l’exige, le début d’une aventure Pokémon vous permettra de choisir entre 3 starters qui sont Salamèche, Carapuce et Bulbizarre représentant le feu, l’eau et la plante et cachant un habile système de pierre/feuille/ciseaux.

Mais si vous étiez un fervent admirateur de Sacha dans le dessin animé, ou si votre version préférée était la Jaune en grandissant, alors peut-être préféreriez-vous avoir le fameux Pikachu devenu emblème de la licence ?

C’est tout à fait possible dans Pokémon Go ! Pour cela, lorsque les 3 starters apparaissent devant vous en commençant l’aventure, il vous faudra vous éloigner assez pour que ceux-ci disparaissent. A la 4ème fois, un Pikachu apparaîtra à leurs côtés !

Bien combattre en arène
Lorsque vous arrivez sur une arène, vous aurez la possibilité de voir les Pokémon la défendant ainsi que leur niveau ainsi que leurs CP respectifs. Servez-vous de cette information pour choisir votre équipe, en faisant bien attention aux forces et faiblesses de chaque type.

Même si l’on serait forcément tenté de mettre notre Pokémon le plus fort en premier pour faire le ménage, il peut être intéressant au contraire de la jouer crescendo. Cette technique vous permet de vaincre plus facilement des arènes, mais vous fait consommer plus d’objets pour les réanimer en cas de K.O.

Pour faire une attaque simple, il vous suffit de taper sur l’écran. N’oubliez pas également d’utiliser votre attaque spéciale lorsque la barre bleue en dessous de votre Pokémon est chargée : il vous suffit de rester appuyé sur l’écran pour cela.

Bien utiliser l’esquive en combat d’arène
Une dernière fonctionnalité existe dans les combats sur Pokémon Go : l’esquive. En glissant votre doigt latéralement sur votre écran, votre monstre fera un pas de côté vous permettant d’éviter une attaque adverse.

Peu de gens l’utilisent toutefois, du fait qu’elle ne semble pas nécessairement efficace et que la force brute est souvent assez puissante pour l’emporter. Mais lorsque tous auront des niveaux équivalents, ou si vous souhaitez prendre une arène plus forte que vous, il vous faudra maîtriser cet aspect important du jeu.
Cette vidéo explique très bien comment utiliser efficacement l’esquive. Pour trouver le meilleur tempo avec lequel attaquer puis se défendre, vous devrez vous baser sur les marques apparaissant à l’écran lorsque l’adversaire va attaque. Le meilleur timing consiste à esquiver pile au moment où celles-ci disparaissent.

Attention toutefois : une esquive n’équivaut pas à une absence totale de dégâts sur votre Pokémon, mais fonctionne plutôt comme une garde : les dégâts que vous subirez seront amoindris, vous permettant de rester plus longtemps en attaque avec un seul monstre.

Bien choisir ses Pokémon pour les arènes
Tous les Pokémon que vous croisez ne sont pas nécessairement bons pour une arène, quand bien même ils peuvent paraître très forts. A dire vrai, certains monstres seront bien plus utiles afin d’attaquer une arène qu’ils ne le seront pour la garder.

Ainsi, des sacs de PV comme Ronflex ou Dracolosse seront excellents pour conserver une arène en place. des Pokémon rapides et frappant forts seront plus conseillés pour attaquer une arène. A vous donc d’arriver à bien exercer cette balance, en prime de considérer les types et attaques de vos Pokémon.

pokemon-go-etat-serveur
Vérifiez l’état des serveurs Pokémon Go
Avant de partir en session, ou pendant votre capture, n’hésitez pas à vérifier l’état des serveurs ! Pour cela, la communauté a créé un site internet dédié vous donnant les statistiques de ceux-ci. Dans l’exemple présent, vous voyez que le serveur US est en état critique tandis que nous autres européens pouvant nous connecter sans problème. L’adresse est simple : IsPokemonGoDownOrNot.com (Is Pokémon Go down or not ?).

Pokévision, Pokélive : les services montrant précisément les Pokémon et leur localisation
Cette dernière semaine, de nombreux sites tels que Pokévision ont été ouverts vous permettant de voir précisément sur une carte les Pokémon à proximité. Un service très utile pour qui veut chasser les créatures les plus rares efficacement…

Hélas, Niantic Labs a fermé tout accès à ses API à ces sites de tracking, qui sont devenus inopérants de ce fait. La faute présumée à une charge serveur trop dure à assumer pour le développeur. En espérant que ceux-ci réfléchissent à ouvrir ce type de site officiellement dans le futur.

Pas d’arène ni d’encens à partir de 21 heures
Vous n’êtes pas sans le savoir, les serveurs de Pokémon Go souffrent depuis le lancement. Il faut reconnaître que ceux-ci n’étaient pas prévus pour accueillir autant de monde en si peu de temps.

Cela se voit dans le jeu : à partir de 18 heures particulièrement, les serveurs se mettent légèrement à bugger. C’est particulièrement visible à partir de 21h, où certaines captures resteront figées et ou certaines arènes ne bougeront plus. Si vous essayez d’affronter une arène en ces temps-là, il est plus que probable que le combat final se boucle avec votre adversaire restant indéfiniment à 1 pv.

Qu’une solution : redémarrer l’application. Et là, c’est la mauvaise surprise : vos Pokémon ont pris des dégâts, mais vous n’avez rien gagné. De même, le jeu peut planter en pleine utilisation d’un encens, ce qui se traduit par un gâchis monumental. Pour le moment, il est donc conseillé de s’en tenir à la capture de Pokémon et aux Pokéstop après 20 heures.

Comment bien gérer les problèmes de serveur de Pokémon Go
Lors d’une session, particulièrement tard dans la journée, vous rencontrerez énormément de problèmes serveurs. Afin de ne pas tuer votre session, sachez les reconnaître. Si vous arrivez à un Pokéstop et que le médaillon ne charge pas son image, ne le faites surtout pas tourner sous peine de ne pas récolter vos objets. Sortez du PokéStop, et essayez de le relancer jusqu’à ce que l’image s’affiche.

Lors d’une capture de Pokémon, faites toujours attention à ce que les icônes s’affichent. Si le sac et l’appareil photo n’apparaissent pas, restez où vous êtes et quittez l’application. Relancez-la, et le Pokémon sauvage que vous souhaitiez attraper à de grandes chances de toujours être à vos pieds.

Si vous souhaitez être vraiment sûr lors du première affichage du Pokémon, vous pouvez tenter de lancer une Pokéball dans le vide et voir si le jeu recharge correctement. Une solution à réserver aux cas les plus désespéré toutefois, puisqu’il s’agirait d’une perte non négligeable d’un objet précieux.

Enfin, sachez qu’il est possible que la capture se soit faite quand bien même votre Pokéball n’a pas bougé. Relancez l’application, et si le Pokémon n’apparaît plus sauvage, c’est qu’il est probablement déjà dans votre liste. N’oubliez pas de vérifier !

Chasser correctement un Pokémon
pokemon-go-chasse
Pour pouvoir chasser efficacement un Pokémon, utilisez bien l’interface des Pokémon proches. Sachez que la liste est ordonnée, ce qui fait dans l’exemple que le Roucool est le plus proche de moi, suivi par l’Aspicot, suivi par le Ratata. Le Pokémon le plus loin de moi est donc le dernier Ratata de la liste.

Plus encore, vous pouvez sélectionner un Pokémon à chasser en cliquant dessus. La barre en bas à droite prendra sa forme. Soyez attentif, puisqu’elle ne bougera pas si vous vous rapprochez de celui-ci !

De même, si l’ordre des Pokémon les plus proches change, alors la barre clignotera en vert pour vous prévenir. C’est le moment de voir ce qui est le plus prêt, ou de changer de cap si vous vous êtes éloignés.

Mieux vaut donc bouger jusqu’à ce que le Pokémon que vous voulez soit en tête de liste, appuyer dessus pour l’avoir en bas de votre écran et marcher en vérifiant que les pattes passent de 3 à 2 et ainsi de suite. Si vous voyez un clignotement vert, vous vous êtes peut-être éloignés : rouvrez l’interface et vérifiez bien d’être sur le bon cap !

Optimiser son gain d’expérience
Gagner de l’XP dans Pokémon Go prend du temps : il vous faut capturer des Pokémon, explorer des Pokéstop et gagner des arènes pour cela. Mais sachez que vous pouvez optimiser au maximum votre gain de niveau en respectant quelques règles de base.

D’abord, n’hésitez pas à faire évoluer même vos simples créatures. Si vous êtes condamnés à attraper des Rattata en boucle, ceux-ci sont un beau moteur d’expérience puisque vous gagnez énormément de bonbons Rattata. Faites les évoluer ! L’évolution ne coûte que 25 bonbons pour 500 XP.

Cette règle est d’autant plus importante sur les monstres comme Roucool ou Chenipan à 3 niveaux, puisque leur évolution ne coûte généralement que 12 bonbons pour 500 XP. Faites donc tout évoluer en boucle.

Technique pour gagner le plus d’expérience possible le plus rapidement possible
Cette technique est inspiré des règles précédentes. Pour mettre en place celle-ci, il vous faudra des modules leurres, des oeufs chances et un encens. Gardez vos Pokémon prêts à être évolué pour l’utiliser dans ce contexte.

Trouvez dans votre ville 2 Pokéstops proches l’un de l’autre. Ceux-ci sont souvent trouvables dans des parcs par exemple. Posez un module leurre sur chacun d’entre eux, lancez un encens et un oeuf chance. Pendant une demi heure, vous ferez ainsi un maximum de rencontre, pourrez activer 2 Pokéstop toutes les 5 minutes et faire évoluer un nombre colossal de Pokémon.

Cela peut aller très vite. L’Oeuf chance vous donnant le double XP, vos évolutions basiques vous donnent chacune 1000 XP tandis que chaque rencontre vous fait gagner 200 XP. Les nouvelles rencontres de Pokémon (optimisées par l’encens et les modules leurres) vous font désormais gagner 1000 XP chacune. Autant dire que tout va très vite, et qu’en une demi heure vous êtes certains de gagner de nombreux niveaux.

Capturer des Pokémon et éclore les oeufs très rapidement
Tromper la position GPS de son appareil est tout à fait possible… mais n’est pas très marrant. Une vraie feinte de la vie réelle consiste toutefois à prendre les transports en commun pour réussir à capturer le plus de Pokémon possibles.

Il vous suffit pour cela de prendre un bus de ville ou un tramway par exemple. La vitesse de ces transports fait que vous pouvez capturer les Pokémon sur le trajet en un instant. Cette astuce fonctionne également avec les oeufs, qui compteront votre trajet comme des pas !

Capturer les Pokémon exclusifs aux régions sans voyager
Vous n’êtes pas sans savoir, en ayant vu le début de ce guide, que certains Pokémon comme Tauros ou Canarticho sont exclusifs à certaines régions. En France, nous avons l’exclusivité de Mr. Mime par exemple.

Comment faire pour attraper Canarticho ou Tauros sans voyager, donc ? La solution la plus simple est de demander à un ami de voyage de le faire pour vous en se connectant à votre compte à distance. Une solution tout à fait légitime mais qui a une grande faille : il faut encore qu’un ami voyage dans ces contrées lointaines.

Toutefois, il a été découvert que les oeufs pouvaient renfermer ces Pokémon exclusifs, bien que la probabilité de les rencontrer de cette manière soit infime. Ne perdez pas espoir donc : tant qu’il y a des oeufs, il y a possibilité ! Il semble que le type d’oeuf n’importe pas : seule la chance sera votre alliée.

N’utilisez pas vos bonbons tout de suite
Bien qu’il est tentant de voir tous les aspects du jeu tout de suite, il ne sert pas à grand-chose de faire évoluer les Pokémon capturés avant le niveau 5 voir 6. En effet, le niveau des Pokémon que vous rencontrez évolue avec le niveau de votre personnage.

Dans cette tranche de niveau, les Pokémon seront nécessairement très basiques. Les faire évoluer dès maintenant serait donc un gâchis de bonbons, puisque vous verrez des CP bien plus puissants arriver très vite pour ces monstres de base.

N’utilisez pas vos poussières d’étoile trop vite
Au début du jeu, il sera nécessairement tentant de faire monter en niveau ses Pokémon le plus vite possible. Mais en vérité, mieux vaut conserver ses poussières d’étoile ! En effet, vous capturerez bien vite des monstres de base bien plus évolués au cours de votre partie.

Sachez donc bien réserver vos poussières d’étoile aux Pokémon qui auront un véritable intérêt stratégique pour vous, soit vos Pokémon les plus forts afin de renverser une arène ou la défendre.

N’achetez pas de Pokéball avec votre argent
En vous battant en arène, vous gagnerez des poképièces que vous pourrez dépenser dans la boutique. N’achetez pas de Pokéball ! En effet, les Pokéstop sont très généreusement fournis en celles-ci. Mieux vaut donc privilégier les encens pour maximiser vos captures.

Récupérer des Pokéball facilement
Plutôt que de dépenser vos sous, sachez que les Pokéstop sont régénérés toutes les 5 minutes. Si vous êtes vraiment à la dèche, rien ne vous empêche d’attendre tranquillement au pied d’un Pokéstop afin de refaire votre stocker de Pokéball en une quinzaine de minutes.

Une Pokéball bien lancée est un bonus d’expérience
L’expérience dans le jeu est gagnée en marchant mais également en capturant des Pokémon. Sachez que si vous lancez votre Pokéball précisément sur le monstre, il vous sera octroyé un bonus de 10 à 50 XP à la capture.

A noter que si vous avez tendance à ne pas lancer droit, ou si vous voulez capturer avec style, il vous est possible de rester appuyer sur la Pokéball et la faire tournoyer jusqu’à ce que des étincelles apparaissent. Grâce à cela, vous pourrez donner de l’effet à votre ball qui vous donne +10 XP sur la capture.

Faites attention aux attaques des Pokémon capturés
Vous avez capturé 2 Roucool d’affilés pour pouvoir aller affronter l’arène herbe proche ? Bonne initiative, puisque les types sont toujours aussi importants dans le jeu. Mais faites attention : les attaques de ces deux mêmes pokémon pourraient ne pas être les mêmes.

Voir aussi : notre guide complet pour Clash Royale
Ainsi, quand bien même Roucool dans l’exemple est un type vol, il pourrait être équipé de l’attaque Ouragan de type dragon qui n’aurait pas le même effet sur la plante. Faites donc bien attention à garder ce qui vous intéresse le plus.

Conservez votre batterie
pokemon-go-batterie
Pokémon Go consomme énormément de batterie. Nintendo a prévu le coup, comme avec Miitomo, en intégrant une fonctionnalité d’économiseur de batterie. Pour la retrouver, cliquez sur la Pokéball, « Options » en haut à droite et cochez « Economiseur de batterie ». Cette fonctionnalité baissera la luminosité de votre téléphone automatiquement lorsque le téléphone est baissé, sans pour autant éteindre l’écran pour continuer de trouver les Pokémon.

De l’aveu du développeur, cette fonctionnalité n’est toutefois pas encore très efficace et sera améliorée dans les prochaines mises à jour. Pour ne pas vous retrouver à court de batterie, vous pouvez également restreindre votre smartphone en désactivant ses notifications et processus en arrière-plan.

Baisser la luminosité de l’écran peut vous faire gagner de précieux pourcentages également. Mais pour pouvoir jouer intensément, mieux vaudra investir dans une batterie externe pour ne pas vous retrouver à court de jus !

Prendre une photo avec un Pokémon sauvage
Dans l’interface de capture (voir « capturer des Pokémon » ci-dessus), une icône d’appareil photo est visible sur le côté droit, à côté de la Pokéball. Si vous appuyez dessus, l’interface passera en mode photo. Lorsque vous capturez une photo par ce biais, l’interface de Pokémon Go disparaître ne laissant que vous et le monstre rencontré !

Feinter la localisation GPS pour jouer
Attention : vous serez forcément tenté d’utiliser une application pour faire en sorte de vous retrouver à des endroits dans lesquels vous n’êtes pas physiquement. Toutefois, le contrat de modalité de services de Niantic est très clair : ces utilisations peuvent être punies en bannissement ou suppression de comptes. Ne le risquez pas.

Utiliser une voiture pour faire fondre les kilomètres
Sachez que Pokémon Go intègre un outil lui permettant de détecter les trajets en voiture. Aussi, vos kilomètres ne seront pas comptés de cette façon. A vue de nez, si vous dépassez les 15/30 km/h, le jeu ne compte plus vos pas. Il va falloir marcher ou sortir le vélo !

Régler « Impossible de détecter ton emplacement » / « GPS introuvable »
L’application en est encore à ses débuts et de nombreux bugs sont toujours présents. Elle n’est par exemple pas encore compatible avec les processeurs Intel ni avec la version développeur d’Android N. Son GPS peut s’avérer très imprécis.

Si vous avez des problèmes d’accroche, il est possible que cela vienne de votre appareil. Par acquit de conscience :

Allez dans les Paramètres de votre téléphone
Allez dans « A propos du téléphone«
Tapotez plusieurs fois sur « Numéro de build » jusqu’à ce que les options développeurs soient activées
Retournez dans Paramètres
Allez dans Options pour les développeurs
Vérifiez que Positions fictives soit désactivé
Faites des rencontres et amusez-vous !
Lorsque vous sortez pour jouer à Pokémon Go, il ne sera pas forcément rare de croiser des personnes jouant également. Il faut dire que vous convergez tous vers les mêmes points d’intérêt de votre ville. Ne soyez donc pas timides, et tentez d’aborder d’autres joueurs proches !

pokemon-go-rencontres
Si tant est qu’il semble ouvert à cela bien sûr, n’allez pas déranger impunément votre voisin. Mais Pokémon Go reste un très bon moteur de rencontre lorsque bien utilisé, il serait dommage de s’en priver.

Même dans une petite ville comme Calais, nous avons pu rencontrer 4 joueurs en seulement 1 heure dont ce cher Antoine qui a accepté d’être pris en photo pour cet article. Faites attention tout de même : certains pourraient être malintentionnés.

 

SOURCE : http://www.phonandroid.com

2016 Les futures montres running a cardio integre

Comme vous je me demande quand et pour quel modele changer ma Suunto Ambit 3 pour une montre a cardio integre et je tombe sur cet article tres bien fait que je vous recommande :

http://www.montre-cardio-gps.fr/2016-le-combat-des-poids-lourds-des-montres-gps/

CONFORMITE CLOUD Editeurs 2015/2016

« CONFORMITE CLOUD Editeurs 2015/2016 »
Les recommandations
du Conseil supérieur
de l’Ordre des experts-comptables

Préambule

Cette liste de recommandations est à destination des fournisseurs de solutions cloud (dénommés les destinataires) pour leur permettre d’affirmer leur engagement sur le respect de la liberté, de l’autonomie, de l’indépendance et de la sécurité des structures d’expertise comptable et de leurs données. Cette version ne concerne pas les seuls hébergeurs.

Elle est le résultat de la réflexion du groupe de travail de professionnels, membres de la commission innovation technologique, sous la responsabilité du Vice-Président de la commission Michel Bohdanowicz.

 

Article 1 : Engagements des destinataires

1        Liberté, autonomie, indépendance

1.1     Réversibilité

La réversibilité garantit à l’utilisateur du service la possibilité de changer de prestataire en récupérant ses données.

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • exporter toutes les données, documents et fichiers de l’expert en format libre ASCII ou selon des standards du marché ;
  • permettre cette récupération immédiatement dossier par dossier, a minima ;
  • ne pas facturer de supplément pour le téléchargement dossier par dossier ;
  • permettre le retour en mode local, pendant les 3 mois suivant une souscription à l’offre cloud, pour les éditeurs proposant les deux modes d’exploitation de leurs solutions (local et cloud) ;
  • informer clairement, dès la signature du contrat, de la durée de conservation des données par le prestataire après la fin de celui-ci ;
  • informer obligatoirement et clairement dès la signature du contrat sur les services permettant de réexploiter les données après la fin du contrat (notamment en cas de contrôle fiscal).

1.2     Interopérabilité entre les solutions cloud

Le recours à des solutions cloud d’origines différentes nécessite que celles-ci communiquent entres elles au bénéfice de l’expérience-utilisateur.

Aussi les destinataires s’engagent :

  • sur l’existence de « web services » ou connecteurs entrants ou sortants avec d’autres solutions éditeurs ; ou sur la possibilité d’importer et d’exporter des données principales et clés de toutes les applications (avec information préalable sur les données concernées) ;
  • à informer les experts-comptables sur la politique de licences et de gestion de la compatibilité des versions de l’offre avec les différents logiciels bureautiques ;
  • à mettre en œuvre un SSO (single sign on) permettant une navigation sans ré-authentification entre les applications d’un même éditeur et à intégrer les nouvelles offres développées ou acquises dans ce dispositif.

1.3     Durée et nature d’engagement

Le choix d’une solution cloud pour son système d’information porte les mêmes engagements en termes de formation des collaborateurs, d’ingénierie de migration et d’organisation interne qu’une solution en mode local. Le cloud offre cependant de nouvelles perspectives d’usages ponctuels ou dynamiques selon la croissance ou décroissance du cabinet et la nature des clients. Ces éléments doivent être pris en compte dans la durée et la nature des engagements.

Aussi les destinataires s’engagent :

  • à ne pas imposer une durée d’abonnement de plus de 24 mois ;
  • à rendre adaptables les dispositions contractuelles (options à destination des clients, notamment) relatives à la durée et au nombre de licences ;
  • à limiter la durée de la tacite reconduction à 12 mois ;
  • à respecter un préavis de 6 mois pour dénoncer le contrat ;
  • proposer un processus de recettage permettant de marquer le début du contrat et à chaque évolution majeure de la prestation.

1.4     Accessibilité des données cabinet

Un des atouts du cloud réside dans la disponibilité des données dans le temps et l’espace, traduite par l’acronyme ATAWAD (Anytime, Anywhere, Anydevices).

 

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • proposer la solution cloud en mode : ATAW (Anytime, Anywhere) et prévoir dans ses plans de développements d’atteindre le niveau ATAWAD ;
  • permettre au cabinet de mémoriser ponctuellement un dossier et le restaurer ultérieurement ;
  • donner l’accès aux sauvegardes du fournisseur et à leur historique en précisant les modalités pratiques et juridiques (dossier par dossier, globalement, période de consultation) dans le contrat ;
  • informer par avance des périodes d’indisponibilité programmées pour maintenance technique ;
  • conserver une traçabilité de la dernière modification réalisée et des accès collaborateurs.

1.5     Accessibilité aux données cabinet par les clients

Le cloud est la base de processus collaboratifs ou d’informations entre le cabinet et ses clients.

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • s’interdire la consultation ou l’exploitation directe ou indirecte des données des clients du cabinet dans un strict respect du secret professionnel ;
  • tenir compte du fait que le cabinet doit pouvoir proposer à son client des accès distincts des droits du cabinet avec des droits différenciés pour les utilisateurs du client ;
  • permettre la gestion par le cabinet des périodes consultables par le client ;
  • offrir un accès ATAWAD en consultation ;
  • fournir une information claire pour le cabinet et son client sur l’origine des informations échangées avec celui-ci. (Le client a-t-il accès à la base de données du cabinet ou à une base dédiée et donc à sa fréquence de mise à jour) ;
  • conserver la traçabilité des accès des clients et de leur dernière modification réalisée ;
  • permettre un verrouillage de la saisie par le cabinet ;
  • fournir un support technique aux utilisateurs ;
  • proposer une interface spécifique pour le client en saisie et en restitution (tableaux de bord…).

1.6     Confidentialité et propriété des données

Les enjeux de propriété des données sont plus prégnants dans les solutions cloud.

Aussi les destinataires s’engagent :

  • à respecter et faire respecter par leurs collaborateurs et leurs fournisseurs le secret professionnel des experts-comptables ;
  • à ne pas facturer directement le client du cabinet pour ses options sans l’accord de l’expert-comptable ;
  • à inscrire dans le contrat que la propriété des données est dévolu au cabinet ;
  • à ne pas diffuser ni exploiter les données des clients du cabinet.

2        Sécurité

La contrepartie du cloud est une plus grande vulnérabilité aux menaces de pertes et vols des données ou à l’indisponibilité des services. Les paragraphes suivants expriment les dispositifs devant être mis en œuvre par les destinataires pour garantir un minimum de sécurité aux cabinets.

2.1     Cryptage des données

  • Les destinataires s’engagent à utiliser un tunnel sécurisé entre le client et les serveurs du prestataire avec un cryptage 128 bits au minimum.

 

2.2     Sauvegardes des données par le prestataire

Les destinataires s’engagent à :

  • fournir une information claire dans le contrat à propos de la politique de sauvegarde et d’historisation ;
  • limiter à 4 heures maximum, après un incident, le plan de reprise d’activité, éventuellement sur un périmètre fonctionnel réduit ;
  • communiquer le taux minimum annuel de disponibilité du service cloud ;
  • indiquer dans le contrat le montant du plafond d’assurance responsabilité professionnelle ou d’une clause pénale en cas d’indisponibilité du service.

2.3     Sécurité physique des sites

  • Les destinataires s’engagent à proposer des data center sécurisés par certification ISO 27001 ou par une déclaration de conformité à un référentiel reconnu de sécurité des data center.

2.4     Localisation des données hébergées, responsabilités

Les destinataires s’engagent à :

  • ce que les données soient hébergées dans l’Union Européenne ou dans un pays avec qui la France a un accord de coopération fiscale. Cette règle est appliquée au serveur principal et à tous les dispositifs de secours ou secondaires. Elle est maintenue pendant toute la durée du contrat et adaptée selon les changements de la réglementation et des relations entre pays. Le client est informé des évolutions réalisées ;
  • ce qu’en cas de litige, seuls les tribunaux français soient compétents et le droit français soit applicable ;
  • informer les cabinets de la sous-traitance et d’éventuelles clauses de porte fort.

 

2.5     Authentification des utilisateurs

Les destinataires s’engagent à mettre en place :

  • une authentification avec gestion différenciée des droits d’accès ;
  • des procédures de révocation programmée et en cas d’urgence.

3        Garanties et données financières

Les destinataires s’engagent à :

  • mentionner dans le contrat les garanties et assurances proposées;
  • publier leurs données financières, notamment leur cotation Banque de France;
  • informer leurs clients en cas changement de contrôle (exclusif ou conjoint) ou d’influence notable (dans le sens de la norme IAS 28) et rendre possible la résiliation du contrat avec respect des délais de préavis prévus;
  • informer de l’existence d’un club utilisateurs d’experts-comptables.

Article 2 : Communication

Les destinataires de la présente liste sont autorisés à apposer sur leurs supports de communication leur engagement de respecter l’ensemble des recommandations du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables « Conformité cloud » suivi de l’année de validité.

Les destinataires bénéficieront par ailleurs de la promotion de la liste de recommandations « Conformité cloud » assurée par le Conseil supérieur.

 

Article 3 : Durée

Compte tenu des évolutions technologiques très rapides, cette liste de recommandations est valable jusqu’au 31 décembre 2016 dans la version actuelle.

Article 4 : Non-respect des engagements

Le Conseil Supérieur n’est pas responsable du non-respect par les destinataires de leurs engagements.

A cet égard, nous rappelons qu’il s’agit d’un engagement unilatéral de l’hébergeur pour une offre précisément nommée et en aucun cas d’un agrément ou d’une labélisation attribuée par le Conseil Supérieur.

Il se réserve toutefois le droit de demander à un destinataire des explications en cas de doute sur le respect d’une recommandation.

Cette demande devra être adressée par courrier recommandé avec accusé de réception. Les explications du destinataire devront être communiquées au Conseil Supérieur par courrier recommandé avec accusé de réception dans un délai de 15 jours à compter de la date de réception ou de première présentation de la demande.

A défaut d’éléments d’explication permettant de garantir le respect de la recommandation en cause, le CSOEC informera le destinataire de son interdiction d’utiliser toute référence à la « Conformité Cloud Editeur » et de son retrait de la liste prévue à l’article 2 de la présente.

 

CONFORMITE CLOUD Hebergeurs 2015/2016

« CONFORMITE CLOUD Hébergeurs 2015/2016 »
Les recommandations
du Conseil supérieur
de l’Ordre des experts-comptables

Préambule

Cette liste de recommandations est à destination des fournisseurs de solutions basées sur PAAS infogérées ouvertes à toutes solutions logicielles (dénommés les destinataires) pour leur permettre d’affirmer leur engagement sur le respect de la liberté, de l’autonomie, de l’indépendance et de la sécurité des structures d’expertise comptable et de leurs données.

Elle est le résultat de la réflexion du groupe de travail de professionnels, membres de la commission innovation technologique, sous la responsabilité du Vice-Président de la commission Michel Bohdanowicz.

 

 

Article 1 : Engagements des destinataires

1        Liberté, autonomie, indépendance

1.1     Réversibilité

La réversibilité garantit à l’utilisateur du service la possibilité de changer de prestataire en récupérant la totalité de ses données.

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • a minima, à restituer la totalité des données (bases de données, fichiers bureautique, courriels, licences acquises, codes d’accès, etc…) dans leur forme d’origine et en conservant leurs arborescences ;
  • informer clairement sur la possibilité de récupérer les machines virtuelles pré-opérationnelles (sous réserve de l’acquisition éventuelle de licences complémentaires) ;
  • informer clairement sur la possibilité de récupérer un sous-système fonctionnel (messagerie, bureautique…) ;
  • informer clairement, dès la signature du contrat, de la durée de conservation des données par le prestataire après la fin de celui-ci ;
  • informer clairement dans le contrat l’existence d’une clause de collaboration avec le nouvel hébergeur.

1.2     Compatibilité entre les solutions cloud et étendue de l’offre

Il est précisé dans le contrat que les seules restrictions, à l’initiative de l’hébergeur, sur les ports, protocoles, URL utilisables et cryptage des données et logiciels hébergés sont celles liées à des risques de sécurité communément admis ou outils permettant une activité potentiellement illégale.

 

 

Aussi les destinataires s’engagent à donner une information claire dans le contrat sur :

  • la liste des restrictions connues à la signature et publications de leurs mises à jour régulières ;
  • d’éventuelles conditions particulières concernant l’hébergement de logiciels nécessitant des ressources supplémentaires ;
  • la possibilité de mettre en place une liaison sécurisée (https, ftps, sftp, vpn, as2, etc…) avec des ressources extérieures à la plateforme ;
  • l’existence d’une solution bureautique ;
  • l’existence d’une authentification unique ;
  • la possibilité d’installer une signature électronique de niveau RGS** ou plus ;
  • les tarifs liés à la volumétrie : données stockées, données échangées, nombre d’utilisateurs.

1.3     Durée et nature d’engagement

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • ne pas imposer une durée d’abonnement supérieure à 24 mois ;
  • prévoir une clause de tacite reconduction par période de 12 mois maximum ;
  • ne pas imposer un délai de préavis de plus de 3 mois en cas de dénonciation du contrat par le client ;
  • respecter un préavis de 6 mois minimum pour dénoncer le contrat (pour tenir compte de la durée de la période fiscale des cabinets) ;
  • proposer un processus de recettage permettant de marquer le début du contrat et à chaque évolution majeure de la prestation.

 

 

1.4     Accessibilité des données cabinet

Un des atouts du cloud réside dans la disponibilité des données dans le temps et l’espace, traduite par l’acronyme ATAWAD (Anytime, Anywhere, Anydevices).

Aussi les destinataires s’engagent à :

  • offrir un accès ATAWAD « Anytime, Anywhere, Any Device » ;
  • donner l’accès aux sauvegardes du prestataire et à leur historique directement ou sur demande avec indication des coûts éventuels ;
  • ne pas programmer de maintenances techniques entrainant une indisponibilité du service pendant la plage horaire 8h00 / 20h00 du lundi au samedi.

1.5     Confidentialité et propriété des données

Les enjeux de propriété des données sont plus prégnants dans les solutions cloud.

Aussi les hébergeurs s’engagent à :

  • respecter et faire respecter par leurs collaborateurs et leurs fournisseurs le secret professionnel des experts-comptables ;
  • mettre en place des procédures pour assurer la non diffusion, non exploitation et non consultation des données par lui-même, son personnel, ses prestataires et les tiers non autorisés.

2        Sécurité

La contrepartie du cloud est une plus grande vulnérabilité aux menaces de pertes et vols des données ou à l’indisponibilité des services. Les paragraphes suivants expriment les dispositifs devant être mis en œuvre par les destinataires pour garantir un minimum de sécurité aux cabinets.

 

 

2.1         Cryptage des données

  • Les destinataires s’engagent à utiliser un tunnel sécurisé par un cryptage de minimum 128 bits (VPN, SSL, HTTPS, …).

2.2         Sauvegarde des données par le prestataire

Les destinataires s’engagent à :

  • effectuer une sauvegarde quotidienne conservée sur 45 jours glissants ;
  • limiter à 4 heures maximum, après un incident, le plan de reprise d’activité ;
  • limiter à 16 heures maximum les indisponibilités du service cumulée / an ;
  • mettre en place des procédures permettant la continuité d’activité et/ou la reprise d’activité ;
  • informer clairement sur la clause pénale en cas d’indisponibilité supérieure aux engagements de disponibilité

2.3         Sécurité physique des données

  • Les destinataires s’engagent à proposer des data center sécurisés par certification ISO 27001.

2.4         Localisation des données hébergées, responsabilités

Les destinataires s’engagent à :

  • ce que les données soient hébergées dans l’Union Européenne ou dans un pays avec qui la France a un accord de coopération fiscale. Cette règle est appliquée au serveur principal et à tous les dispositifs de secours ou secondaires. Elle est maintenue pendant toute la durée du contrat et adaptée selon les changements de la réglementation et des relations entre pays. Le client est informé des évolutions réalisées ;
  • ce qu’en cas de litige, seuls les tribunaux français soient compétents et le droit français soit applicable.

2.5         Authentification des utilisateurs

Les destinataires s’engagent à mettre en place :

  • une authentification avec gestion différenciée des droits d’accès ;
  • des procédures de révocation programmée et en cas d’urgence.

3        Garanties et données financières

Les destinataires s’engagent à :

  • mentionner dans le contrat les garanties et assurances proposées ;
  • communiquer sur demande du client leurs données financières, notamment leur cotation Banque de France ;
  • informer leurs clients en cas changement de contrôle (exclusif ou conjoint) ou d’influence notable (dans le sens de la norme IAS 28) et rendre possible la résiliation du contrat avec respect des délais de préavis prévus avec information préalable d’une éventuelle pénalité applicable au cabinet en cas d’exercice de son droit de résiliation. Cette pénalité ne pourra pas dépasser 25 % du montant des mensualités restant dues jusqu’à la fin du contrat ;
  • indiquer dans le contrat le montant du plafond d’assurance responsabilité professionnelle et d’une clause pénale en cas d’indisponibilité du service.

Article 2 : Communication

Les destinataires de la présente liste sont autorisés à apposer sur leurs supports de communication leur engagement de respecter l’ensemble des recommandations du CSOEC « Conformité Cloud Hébergeurs » suivi de l’année de validité.

Les destinataires bénéficieront par ailleurs de la promotion de la liste de recommandations « Conformité Cloud Hébergeurs » assurée par le Conseil Supérieur.

Article 3 : Durée

Compte tenu des évolutions technologiques très rapides, cette liste de recommandations est valable jusqu’au 31 décembre 2016 dans la version actuelle.

Article 4 : Non-respect des engagements

Le Conseil Supérieur n’est pas responsable du non-respect par les destinataires de leurs engagements.

A cet égard, nous rappelons qu’il s’agit d’un engagement unilatéral de l’hébergeur pour une offre précisément nommée et en aucun cas d’un agrément ou d’une labélisation attribuée par le Conseil Supérieur.

Il se réserve toutefois le droit de demander à un destinataire des explications en cas de doute sur le respect d’une recommandation.

Cette demande devra être adressée par courrier recommandé avec accusé de réception. Les explications du destinataire devront être communiquées au Conseil Supérieur par courrier recommandé avec accusé de réception dans un délai de 15 jours à compter de la date de réception ou de première présentation de la demande.

A défaut d’éléments d’explication permettant de garantir le respect de la recommandation en cause, le CSOEC informera le destinataire de son interdiction d’utiliser toute référence à la « Conformité Cloud Hébergeur » et de son retrait de la liste prévue à l’article 2 de la présente.

 

20 kms de Paris 2015

20 KM DE PARIS : MICHEL BOHDANOWICZ, dossard 5411, a couru les 20 Kilomètres en 01:47:00.

C est bien pour une fin de tendinite au genou a condition que ca ne se reveille pas dans 2 jours …

Par contre pour les 1 47 00 tout rond j ai pas fait expres, si j avais su j aurais casse sur le ligne pour faire 1 46 .. 😉

 

Conference cloud du congres des experts comptables 2015

Notre conference « Cloud : saisissez les opportunites et maitrisez les risques » au congres des experts comptables 2015 avec Philippe et Eric relayee par les medias …

Le cloud computing, ce n’est pas pour les cabinets qui auraient la tete dans les nuages

Coûts cachés, durée du contrat, réversibilité des données, accès off-line… Les cabinets comptables qui choisissent de recourir au cloud computing doivent être vigilants sur plusieurs points.

« Quand le contrat d’un fournisseur garantit que le cloud sera disponible 99 % du temps, cela ne va pas du tout. Car cela représente des jours de travail en moins », prévient Eric Pigal, consultant en informatique. « En gros, cela fait 4 jours d’arrêt par an », précise Philippe Muniesa, expert-comptable. « Et il faut prendre en compte la nature des heures d’indisponibilité. S’agit-il d’heures de nuit, d’heures ouvrées… ? », renchérit Michel Bohdanowicz, expert-comptable.

Changement de modèle économique pour les éditeurs comptables traditionnels

On voit dans cet exemple que le cabinet qui choisit de recourir à une solution de cloud computing doit être vigilant aux détails. C’est ce que ces trois intervenants ont illustré la semaine dernière lors du congrès annuel des experts-comptables. La durée du contrat fait partie des points délicats que les cabinets ont intérêt à prendre en compte. « Dans notre profession, il y a un problème lié au modèle économique de nos éditeurs de logiciels traditionnels, lance Michel Bohdanowicz, vice-président de la commission innovation technologique du CSOEC. En gros, ils essaient de vous remettre le modèle traditionnel dans le cloud. Exemple : avant, un éditeur traditionnel vendait un serveur et des licences pour un coût qui pouvait représenter 30000 euros la 1ère année. Puis, vous deviez payer une maintenance de 5000 euros par an de la 2ème à la 5ème année, poursuit-il. La facture sur 5 ans s’élevait donc à 50000 euros avec 70 % de la somme perçue au bout des deux 1ères années. Dans un modèle économique de cloud computing, l’éditeur propose une facturation à coûts constants, c’est-à-dire 10000 euros par an dans cet exemple. Sauf que l’éditeur a touché beaucoup moins à l’issue des deux premières années que dans le modèle classique. C’est pourquoi les acteurs traditionnels essaient de vous faire signer un contrat le plus long possible. Vous devez donc faire attention », résume-t-il.

Contrat revendu à une société de financement

Les problèmes de durée de contrat ne sont pas nécessairement nouveaux. « Il y a quelques années, une société de sauvegarde en ligne a fait pleurer beaucoup d’experts-comptables sur la liste de diffusion Union des libéraux, rapporte Michel Bohdanowicz. Bien que mécontents de la prestation au bout d’un an, ils ne pouvaient interrompre leur contrat signé pour 5 ans car le prestataire l’avait vendu à une société de financement. Conséquence : l’argent est restée dû à cette société, que la prestation ait été réalisée ou non », alerte-t-il.

Prévoir un accès adapté à l’usage

Autre particularité du cloud computing, la nécessité de disposer d’un accès à internet pour se connecter aux applications et aux données. Cela peut poser un problème aux utilisateurs très mobiles. « Si vous êtes dans le train, il n’y a pas toujours de connexion internet, ou alors elle n’est pas de bonne qualité, prévient Eric Pigal. Dans l’avion, il n’y en a pas du tout. Et si vous essayez de vous connecter dans une voiture, vous verrez que c’est très compliqué. Si vous vous trouvez souvent dans ces situations, il vous faudra une version off-line du logiciel pour travailler », conseille-t-il.

Ce problème d’accès à internet peut aussi se manifester, certes occasionnellement, au cabinet comptable. « On peut penser qu’en prenant deux connexions ADSL de fournisseurs d’accès différents, l’une chez Orange et l’autre chez Free par exemple, le cabinet est tranquille, avance Michel Bohdanowicz. Sauf qu’une tractopelle dans la rue peut très bien couper le câble électronique qui est utilisé par les deux connexions. C’est pourquoi il faut penser à la solution de dépannage de la 4G sur les téléphones », prévient-t-il.

Réversibilité des données

La réversibilité des données constitue un autre sujet sensible. « J’ai le cas d’un client qui a basculé ses mails dans le cloud, témoigne Eric Pigal. Le contrat initial était intéressant avec des économies à la clé. Mais au renouvellement, on s’est aperçu que cela devenait beaucoup plus cher. Le client a alors choisi de transférer tous ses mails vers un autre prestataire, OVH en l’occurrence, pour retrouver un tarif acceptable. Mais cela a été compliqué : il a fallu trois semaines pour basculer les courriers d’un fournisseur à l’autre et effectuer les tests. Le changement de fournisseur n’est pas du tout anodin », résume le consultant en informatique. Ce problème de l’accès aux données peut même devenir dramatique lorsque le fournisseur fait faillite. « Qu’est-ce qui se passe dans ce cas ? Qui est responsable des données et à qui appartiennent-elles ? », interroge Eric Pigal sans apporter de réponse.

Multi-périphériques

Aujourd’hui, les utilisateurs, y compris les entreprises et les cabinets, travaillent avec différents types de périphériques. Cette problématique doit être prise en considération pour choisir une solution de cloud computing même pour des applications comptables. « Si un prestataire vous dit que son application n’est pas disponible sur tablette, cela ne va pas, alerte Michel Bohdanowicz. Aujourd’hui, 50% des requêtes Google se réalisent sur tablettes ou sur smartphones », argumente-t-il. « L’enjeu n’est pas forcément de travailler dans le détail sur la comptabilité, nuance Philippe Muniesa. Avec un smartphone, c’est purement inenvisageable. Mais avec une tablette, il faut pouvoir au moins accéder aux données et aux états de synthèse », analyse-t-il.

D’autres mauvaises surprises peuvent se manifester avec le cloud. Si vous recourez à un cloud mutualisé, c’est à dire dont le serveur est utilisé par plusieurs cabinets, vous devez normalement en retirer les fruits tarifaires. « Mais il existe un éditeur de la profession comptable qui n’accepte pas d’héberger les applications d’autres éditeurs. Conséquence : cela peut vous entraîner des frais supplémentaires pour garder un serveur spécifique », prévient Michel Bohdanowicz.

Alors, le cloud computing est-il à prescrire ou à proscrire ? Il n’existe pas de réponse générale. « Il y a un phénomène de mode qui ne doit pas nous faire succomber à la tentation d’aller absolument vers ces solutions », prévient Philippe Muniesa. Un phénomène de mode qui n’est pas forcément porteur d’économies.

source : www.actuel-expert-comptable.fr

Philippe a gauche Michel a droite

Philippe a gauche Michel a droite mais au milieu ce n est pas Eric 😉

La sortie du nouvel iphone booste le marche de l occasion

MBZ : Pas etonnant compte tenu du fait que les smartphones sont de moins en moins subventionnes a cause de la baisse du prix des forfaits

source : lefigaro.fr

Alors que certains ont patienté pendant plusieurs heures devant les Apple Store du monde entier, à la quête du nouveau smartphone de la marque, d’autres anticipaient déjà la revente de leur iPhone 6. «Depuis début septembre et l’annonce de la Keynote, on a remarqué une hausse des annonces concernant ce produit, acquiesce Sylvain Trimel, responsable de la communication chez iOccasion, spécialisé dans la revente de produits Apple. Notamment ces deux dernières semaines où les publications concernant l’iPhone 6 ont été multipliées par quatre.» L’application Mr Smartphone, qui fait ses premiers pas dans ce domaine, constate également une hausse de sa fréquentation. «Nous avons reçu trois fois plus de demandes qu’à l’accoutumée, explique Stéphane Perrin, créateur de l’application mobile. Les ventes devraient exploser ce week-end.»

La demande va se poursuivre toute la semaine

La sortie des iPhone 6s et 6s Plus coïncide pour nombre de clients à la revente de leur ancien appareil. «Dans beaucoup d’annonces, on constate que le client précise que son smartphone ne pouvait être remis en main propre avant le vendredi 25 septembre», remarque Sylvain Trimel. La sortie d’un nouveau téléphone de la marque à la pomme engendre une accélération massive de l’activité pour les entreprises spécialisées dans la reprise et la revente de mobiles. «Nous récoltons habituellement 50.000 téléphones par mois. Nous devrions en recevoir 20.000 dans la semaine suivant la commercialisation de l’iPhone 6S. Nous en avons reçu près de 7000 à cette date, explique Patrick Richard, directeur commercial chez Recommerce Solutions. Cela représente une reprise toutes les 15 secondes.»

Face à la crise et à l’augmentation rapide du prix des biens technologiques, le consommateur doit réfléchir à un nouveau système d’achat. Selon le modèle et la déterioration du téléphone, les opérateurs offriront une somme d’argent plus ou moins élevée au client. «La reprise est un moyen alternatif pour se procurer un nouveau mobile. Aujourd’hui, on pense qu’un cinquième des achats de l’iPhone 6s ou 6s Plus sera financé de cette manière», explique Patrick Richard. L’obtention d’uniPhone considéré comme ancien se révèle avantageuse d’un point de vue financier pour l’acquéreur. En moyenne, un iPhone 6, avec 64 Go de capacité se revendra 600 euros. Il y a un an, lors de sa commercialisation, il fallait débourser 819 euros pour s’offrir le précieux sésame. Pour autant, la demande concernant l’acquisition de l’iPhone 6 d’occasion reste, à l’heure actuelle, mesurée. «D’ici un mois, on enregistrera plus d’actes d’achats concernant ce produit», explique le directeur commercial de Recommerce Solutions.

Une page Facebook n est pas un dispositif antiradars illegal

2015 09 : Cour d appel de Montpellier

Poursuivis, les 15 membres du groupe «Où est la police en Aveyron» ont été relaxés en appel ce lundi…

Sur le pŽriphŽrique intŽrieur sortie Purpan un radar attend les automobilistes et les motards. 11/05/2011 Toulouse

Donner la localisation des radars installés en Aveyron via les réseaux sociaux n’est donc pas illégal. La justice a opté ce lundi pour une relaxe générale pour les 15 prévenus de l’affaire du groupe Facebook antiradars intitulé : « Où est la police en Aveyron », indique Le Midi Libre.

En appel, la cour d’appel de Montpellier a choisi d’abandonner les poursuites à leur encontre. Le procureur avait demandé la confirmation des peines de première instance. Les prévenus avaient écopé d’un mois de suspension de permis par le tribunal correctionnel de Rodez pour « soustraction à la constatation des infractions routières. »

Désormais, le groupe qui est toujours actif, compte 14.000 membres, capables de signaler la présence de radars mobiles, ou la position des forces de l’ordre à tel ou tel endroit en Aveyron. Consulter ces groupes est d’ailleurs devenu un réflexe pour certains conducteurs, avant de prendre le volant.

source : www.20minutes.fr

A quand le programme de fidelisation Iphone ?

Alors tu S ou pas ?

Plus interessant que la sortie du S ?  Apple va t il proposer ce programme en France ? That is the true question ?

Pour le moment proposé uniquement aux Etats-Unis, le programme d’échange d’iPhone tous les 12 mois accentue la pression sur les opérateurs de téléphonie mobile qui perdent un peu plus la relation avec le client et son engagement dans la durée.

Au milieu de tous les produits  présentés mercredi à San Francisco, une annonce est passée relativement inaperçue. Elle est peut-être pourtant la plus importante et la plus susceptible de changer une nouvelle fois le paysage et les relations qu’entretiennent les clients avec leurs opérateurs de téléphonie mobile. Apple a en effet annoncé le lancement à partir du 12 septembre du iPhone Upgrade Program qui, moyennant un engagement de 24 mois, permet de changer d’iPhone au bout de 12 mois pour bénéficier d’un appareil neuf. Les prix s’échelonnent entre 32,41 et 44,91 dollars par mois selon les modèles et ce prix comprend la garantie Care+ (99 dollars par an) qui offre des réductions en cas de bris de l’appareil. Si l’on additionne les montants, nous avons un montant plus élevé qu’avec un achat cash mais il faut tenir compte du fait que l’appareil pourra être changé au profit d’un nouveau modèle au bout de 12 mois. Bref, tous ceux – et ils sont nombreux – qui souhaitent bénéficier du dernier-né dès sa sortie vont certainement se ruer sur cette nouvelle offre.

Les avantages pour Apple sont innombrables. Tout d’abord, le constructeur se prémunit durant 24 mois contre le « Churn », c’est-à-dire le changement d’appareil, Samsung ou autres. Ce faisant, il se prémunit également contre ces mêmes vendeurs qui seraient tentés de mettre en place la même offre. Ensuite, cette offre réduit voir annule la dépendance vis-à-vis des opérateurs. En effet, lorsque les prix sont annoncés dans les keynotes Apple, ils sont le plus souvent liés à un engagement de 24 mois auprès d’un opérateur. Notons que le non-engagement dans la durée est aux Etats-Unis beaucoup moins populaire que chez nous. Lors de son arrivée, Free avait immédiatement proposé cette option et les concurrents n’ont pas eu d’autres choix que de s’aligner. S’en sont suivies les offres Sosh, Virgin Mobile, RED de SFR …

Détacher l’opérateur et se renforcer dans les pays qui ne pratiquent pas de primes

Avec cette offre de location, Apple distend un peu plus le lien qui rattache l’opérateur à son client, ce dernier pouvant désormais changer d’opérateur à sa guise, puisqu’Apple lui fournira un appareil « desimlocké ». A contrario Apple, renforce sa relation avec le client et peut anticiper de manière plus fine son chiffre d’affaires. Enfin, dans certains pays où les achats de téléphones ne sont pas « sponsorisés » par les opérateurs, cette nouvelle offre – lorsqu’elle sera disponible – est susceptible d’aider Apple à mieux pénétrer le marché, 30 ou 35 dollars par mois s’avalant plus aisément que 700 dollars, une fois pour toute.

Bref, comme le souligne une partie de la presse américaine, ce plan d’échange est un Game-Changer, « un business plan diaboliquement brillant », comme l’écrit Chris Taylor de Mashable, une annonce susceptible de rebattre en profondeur les cartes, au bénéfice du constructeur californien, une nouvelle fois.

SOURCE : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37788/iphone-upgrade-program-le-bon-plan-diabolique-d-apple.aspx

IPAD PRO POUR VOTRE ENTREPRISE ?

MBZ : Ipad Pro ?

On sent bien qu Apple a une strategie de convergence entre iOs et MacOs malgre le succes de ses mac portables, et que le succes de la surface de Microsoft ne peut que les interpeler.

Pour autant vu le prix de l ensemble avec clavier… , personnellement je prefere pour l instant le MacBook Air, d autant plus que beaucoup d applications mac ne sont pas encore developpees pour iOs…

Un article interessant sur l Ipad Pro :

Doté d’un clavier physique et d’un stylet complémentaires, l’iPad Pro vise clairement les professionnels en entreprise. Il sera disponible en novembre à partir de 799 dollars et jusqu’à 1347 dollars avec la 4G, un clavier et un stylet !

Alors, révolution ou pas ? Pas tellement, dans la mesure où l’iPad Pro était déjà connu et attendu. Apple a simplement officialisé son appareil hier durant sa keynote, et dévoilé les caractéristiques. Pas de quoi sauter au plafond : il est doté d’un écran Retina de 12,9 pouces (2732×2048 pixels), embarque un processeur A9X de 3ème génération 64 bits épaulé par un coprocesseur M9, le TouchID, un APN 8 mégapixels iSight mais aussi 4 haut-parleurs, le WiFi 802.11ac et une puce 4G (en option).

Plus grand que ses petits frères donc (iPad Air 2 : 9,7 pouces, 2048 x 1536), il mesure 6,9 mm d’épaisseur pour un poids de 710 grammes. Son prix débute à 799 dollars en WiFi 32 Go, 949 dollars pour la version WiFi 128 Go et 1 079 dollars pour la même version avec la 4G en plus. Tous les modèles seront disponibles en novembre.

Séduire les entreprises

Evidemment, ce sont les professionnels qui sont visés avec cet appareil. C’est pourquoi Apple propose en option un clavier physique à 169 dollars qui se fixe sur la tranche via le Smart Connector ainsi qu’un stylet Apple Pencil à 99 dollars, sensible à la pression et à l’inclinaison.

Le stylet fera bien rire ceux qui suivent les conférences d’Apple depuis plusieurs années. Ils se rappelleront au bon souvenir de Steve Jobs qui affirmait « mais qui a besoin d’un stylet ? ». A l’époque, la salle était hilare puisqu’Apple raillait ses concurrents, en particulier Microsoft. Aujourd’hui, retournement de situation : le constructeur a décidé d’opter pour une telle option, appréciée par les professionnels notamment les collaborateurs nomades. L’iPad Pro est évidemment encore plus puissant et Apple affirme qu’il surclasse 80% des PC portables du marché, mais aussi qu’il est « presque deux fois plus rapide que l’iPad Air 2 ».

Tout est dit, tout est clair dans le jeu d’Apple, qui convoite donc ouvertement les entreprises. Mais le constructeur à la pomme aura fort à faire, sur un marché où Windows est déjà très présent. Sur le papier, l’iPad Pro est donc un rival à la Surface Pro de Microsoft qui comme nous l’écrivions encore hier, remporte de plus en plus de suffrages dans l’entreprise. Mais pour cela, l’éditeur de Redmond s’est entouré de partenaires-distributeurs-intégrateurs, car les règles du marché professionnel ne sont pas les mêmes que celles du grand public. Reste donc à voir comment Apple va attaquer les entreprises : elle avait déjà noué un partenariat avec IBM, mais ce ne sera sans doute pas suffisant.

 

SOURCE : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37760/l-ipad-pro-convaincra-t-il-les-entreprises.aspx

 

 

Le cloud et l organisation des cabinets

maj SEPTEMBRE 2015 : Nous allons sortir la version 2 du Guide pratique sur le bon usage du Cloud computing par les cabinets d’expertise comptable

Groupe de travail animé par un certain Michel Bohdanowicz

et au 70° congrès, avec mon ami Philippe M. nous animerons un atelier :

https://www.70.experts-comptables.com/Data/Sites/2/fichiers/P1C6-fiche-cloud.pdf

Atelier garanti sans éditeur et donc en toute indépendance .

JANVIER 2015 LE MONDE DU CHIFFRE :

Comment organiser son cabinet en fonction de sa stratégie ? Quelles compétences recruter ? Comment se positionner face à la concurrence croissante ? … Autant de questions auxquelles les intervenants des conférences du pôle « nos cabinets : s’adapter ou disparaître » ont répondu.

Des clés pour des équipes adaptées à l’évolution du cabinet

Rien ne pourra évoluer sans l’aide des collaborateurs. « Donner des clés et parler d’expériences », voilà l’objectif des quatre intervenants de la conférence « Comment adapter nos équipes à l’évolution du cabinet ? ».
« Le plus important est d’y aller chacun à son rythme », a rassuré Diane Berthet, associée au Pôle conseil en management d’un groupe d’audit, de conseil et d’expertise comptable. Tout d’abord, les dirigeants du cabinet doivent être convaincus de la nécessité de faire évoluer leur structure. Sans cette conviction, il est très difficile de sensibiliser les collaborateurs. Dès le départ, il est essentiel d’être transparent sur la situation du cabinet. « On a fait venir un consultant pour parler à toute l’équipe de l’état du marché, a souligné Nicolas Gauthier, associé d’un cabinet d’expertise comptable en Rhônes-Alpes. Ensuite, il faut déceler en interne les personnes voulant être sur les nouveaux dossiers ou recruter. « Apprenez à diversifier vos profils. Trouvez des candidats ayant des aptitudes à aller où vous voulez aller », a insisté Isabelle Cote, directrice associée dans un cabinet de conseil en recrutement. « Notre projet a été de se tourner vers un management et organisationnel. Nous avons recruté des profils atypiques qui ne venaient pas forcément de l’expertise comptable », a expliqué Loïc Delage, directeur du développement commercial dans une association d’expertise comptable. A la surprise générale de la salle, un témoignage en vidéo : Sylvie Brisson, directrice générale RH du Club Med. « Les collaborateurs heureux font des clients heureux. L’épanouissement et le bien-être au travail sont essentiels pour nous », a-t-elle souligné. Une entreprise qui a choisi de fonctionner en mode projet pour mobiliser les collaborateurs. « La communication est le fil conducteur. Soigner sa communication, c’est amorcer le changement », a terminé Diane Berthet.

Avoir une démarche professionnelle sur le conseil

Le chiffre d’affaires dans les missions traditionnelles baisse, le conseil devient une évidence. Comment faut-il procéder ? « On peut développer un positionnement conseil. Mais il faut le faire de façon professionnelle avec une posture permanente des équipes et avec restitution du suivi formalisée pour valoriser la prestation et structurer des offres adaptées à votre marché », a souligné Elisabeth Jaquin, secrétaire générale de réseau, lors de la conférence « le conseil est un vrai métier ! comment construire son offre ? ». La priorité est la satisfaction du client, demandeur d’un accompagnement personnalisé. Pour se lancer, une méthodologie est requise car ce métier est différent de l’expertise comptable. « Dans notre cursus, nous n’avons pas beaucoup de formation sur la structuration des offres et la conception de son projet de cabinet », a-t-elle remarqué. Il faut se dégager du temps pour avoir une écoute active auprès des clients afin de connaître leurs besoins. Un réflexe à prendre pour tout le cabinet. « L’implication commence par le collège d’associés et la direction », a ajouté Francis Berthon, expert-comptable. Dans le conseil, le carnet de commandes ne vient pas tout seul. « Dans cette activité, il faut avoir des équipes dédiées », a estimé Christophe Roure, expert-comptable associé. Dans le cabinet de Stéphane Lambert, un responsable du marketing a été recruté. Le conseil consiste à diagnostiquer une situation, à préconiser des solutions adaptées, à mettre en œuvre les actions pour accompagner le client et en mesurer les résultats. « Pourquoi ne pas envisager une structure dédiée ou une marque dédiée pour ces missions ? », a évoqué Mathieu Thiersé, mémorialiste chargé de la R&D dans un réseau. « Ne vous limitez pas. Demandez à vos clients de quoi ils ont besoin et voyez si vous êtes capables de leur donner le conseil, a insisté Patrick Goddard, expert-comptable associé. Après on est tous capables de nous former ».

Des recommandations à suivre à la lettre pour le Cloud

Confidentialité, réversibilité, interopérabilité, une tryptique à avoir en tête pour aborder le cloud. Plein d’humour dans leurs transitions, les intervenants de la conférence « Cloud : comment l’utiliser pour repenser l’organisation du cabinet et développer de nouvelles missions ? » ont insisté sur ces principes. « Le cloud est grosso modo un ensemble de traitements informatiques que vous faisiez avant en local et qui seront délocalisés sur un nuage de serveurs sur internet », a expliqué Michel Bohdanowicz, président du Comité veille et prospective du Conseil supérieur. « Le SaaS est l’ensemble où je loue, en même temps, une infrastructure, des serveurs et les applications qui permettent de faire fonctionner tous les logiciels de mon cabinet », a ajouté Jean Saphores, président de la commission Innovation technologique du Conseil supérieur. Avant de se lancer, le cabinet a intérêt à réaliser une cartographie de ses usages et répertorier ses logiciels. « Le cloud est un choix qui doit être fait comme n’importe quel choix informatique : l’expression des besoins, le coût, la connectivité, le mode locatif… », a expliqué Stéphane Gash, directeur des études informatiques au Conseil supérieur. Piloté par Jean Saphores et Michel Bohdanowicz, un groupe de travail a dégagé une liste de recommandations, téléchargeable sur le site internet du Conseil supérieur. « On veut que les éditeurs respectent tous les points », ont-ils insisté. En raison du secret professionnel de l’expert-comptable, la confidentialité doit être garantie. Autre principe, la réversibilité : permettre au cabinet de récupérer sa donnée mise en ligne afin de changer d’éditeur ou d’échanger avec d’autres produits. Cela doit être opéré selon des normes pour avoir des documents lisibles, échangeables et interopérables. « Il faut que votre éditeur accepte d’avoir des web service qui vous permettent de communiquer avec d’autres éditeurs », a averti Michel Bohdanowicz. Car le cloud suppose une organisation du cabinet repensée pour être interactif avec les clients.

L’implication de l’expert-comptable, clé d’un changement réussi

Pour être réalisé avec succès dans un cabinet, le changement nécessité organisation, planification et suivi des opérations. Mais il impose aussi et surtout une implication entière du dirigeant. La conférence proposant de détailler le cheminement « du projet d’entreprise au plan d’action du cabinet » – « une vraie aventure », aux dires des intervenants – a démontré toute l’importance de l’engagement de l’expert-comptable. Pour mener avec succès une transformation, il devra ainsi « être à l’écoute, en veille permanente, et avoir organisé sa disponibilité », relève Nicole Saunier-Gormezano, consultante auprès de la profession comptable. De même, il aura dû définir quelles étaient ses priorités personnelles et professionnelles. « Lorsqu’un plan d’action est mis en place, il doit être décliné en fonction de la vision qu’on se fait du cabinet, indique Philippe Veyret, expert-comptable. J’ai pour ma part toujours accordé une place importante à l’équilibre vie professionnelle-vie privée. »
Le rôle primordial joué par le responsable du cabinet se retrouve aux différentes étapes de l' »aventure » : définition de la stratégie, des priorités, puis du projet lui-même à trois ans, et du plan d’action à un an. Assurer un suivi des opérations est également un élément clé pour mener à bien le changement. C’est même l’une des conditions de réussite essentielles, au même titre que l’identification de collaborateurs « relais » au sein de l’organisation sur ce sujet, et que la nécessaire mesure de la progression vers les objectifs initialement fixés. Un management efficace des salariés est un autre impératif. Il implique notamment de ne pas négliger de célébrer « les petites victoires », afin de valoriser les réussites, mêmes mineures, et créer ainsi une dynamique de groupe positive.
Le Conseil supérieur a développé un nouveau module Performance pour accompagner le changement et a offert un pack sur ce thème à tous les congressistes.

Des cabinets entre défis et opportunités

Comme a fait l’économiste Nicolas Bouzou lors de la plénière d’ouverture, Ludovic Melot, consultant pour la profession comptable, a rappelé, lors de la conférence sur la « gestion de cainet », que les transformations en cours (économiques, réglementaires, technologiques…) représentaient, tout à la fois, un considérable défi mais aussi une « source d’opportunités » pour les experts-comptables. Le vaste tableau statistique qu’il a dressé de la profession a permis de saisir toute la force de cette ambivalence. « La profession tend à se cliver, a-t-il estimé. Davantage d’experts-comptables estiment que leur chiffre d’affaires a progressé quand, dans le même temps, une proportion croissante de la profession pense qu’il a baissé. » Les données statistiques mettent également en avant que la « rentabilité mettent également en avant que « rentabilité moyenne des cabinets diminue », souligne-t-il.
Pourtant, une autre étude souligne que les « cabinets sont plutôt optimistes », indique Ludovic Melot. Seul un tiers des organismes interrogés percevrait les évolutions réglementaires comme des menaces.
Alors que l’époque appelle les cabinets à reconsidérer leur stratégie économique, le consultant veut voir dans l’analyse d’une autre enquête, menée auprès des clients et non-clients, une source d’optimisme supplémentaire. « Ils font confiance aux experts-comptables et expriment des besoins qui correspondent quasiment toujours à des activités que ces derniers maîtrisent, notamment en matière de pilotage, d’accompagnement, de conseil », résume-t-il. Les clients ne savent toutefois pas toujours que leur expert-comptable peut proposer une grande variété de services qui répondraient à leurs attentes. D’où l’intérêt de communiquer sur l’ensemble des activités du cabinet pour développer des marchés à portée de main.

A chacun sa « com » et sa démarche commerciale !

L’idée a fait sourire les participants de la conférence « A chacun sa « com » et sa démarche commerciale ! ». Alors que les cabinets assurent avoir des difficultés à bénéficier d’articles dans la presse, Eric Hainault a trouvé une parade originale : « Je me suis auto-interviewé et ai posté le résultat sur internet, explique cet expert-comptable. Et l’opération a été un succès : mon contenu a été repris sur de nombreux réseaux ! »
Comme lui, de nombreux professionnels prennent conscience aujourd’hui de la nécessité de développer une stratégie de communication. Avec des solutions variables selon la taille du cabinet. Le web est bien sûr, en la matière, un terrain d’expression privilégié. Mais il a un inconvénient : il est chronophage. Comptez entre 5 et 6 heures par semaine pour assurer une présence efficace sur la toile, et tout particulièrement sur les réseaux sociaux. Un investissement qui peut être payant : nombre de témoignages assurent que lesdits réseaux facilitent la transformation de prospects en clients.
Le monde digitale n’a toutefois pas le monopole des nouvelles stratégies de communication. Et les fortunes des solutions numériques mises en place sont d’ailleurs diverses : si l’inscription (grauite) sur Google Maps apparaît comme une nécessité absolue, d’autres outils, comme le e-card pour les vœux, semblent en perte de vitesse. Dans le même temps, certains experts-comptables se montrent satisfaits de solutions plus traditionnelles. « Nous envoyons tous les ans un calendrier à nos clients, c’est une façon d’être présents dans leur entreprise au quotidien », note Alexis Garcia Zuniga.
Enfin, les cabinets plus importants peuvent décider de procéder au recrutement d’un salarié dédié à la communication et au marketing. « Les dirigeants ne trouvent pas toujours le temps à consacrer à ces questions, note Typhanie Guérin, responsable communication et marketing dans un cabinet. Internaliser ces compétences pourra donc être une bonne idée pour apporter notamment une méthodologie. »

De l’importance de communiquer sur son innovation

L’innovation repose souvent sur « la » bonne idée qui permet au cabinet de se démarquer. C’est celle qui pousse tel expert-comptable à mettre en œuvre un « outil de captation » des visiteurs de son site internet, tel autre à créer un pôle sectoriel viticulture au sein de son cabinet, au vu du potentiel représenté par la filière sur son territoire. Mais toutes les bonnes idées nécessitent également une communication efficace. La conférence organisée autour du thème des « pratiques managériales innovantes qui boostent les performances du cabinet » a montré combien cette « visibilité » était indispensable pour transformer l’essai de l’innovation. « Lorsqu’un cabinet se différencie de la concurrence, il est important qu’il développe dans le même temps son faire-savoir et son faire-valoir », relève Pascal Viaud, consultant et diplômé d’expertise comptable.

Une visibilité qui peut parfois s’acquérir grâce à la forme donnée aux pratiques innovantes elles-mêmes. Organiser des manifestations sortant de l’ordinaire peut être une solution (rencontres avec les clients autour du sport ou de la musique, actions de mécénat…). Réussir à créer un événement qui va offrir une importante visibilité en est une autre. C’est ce qu’a réussi à faire Thierry Denjean : le cabinet de cet expert-comptable peinait à attirer à lui les jeunes diplômés, il a donc organisé un concours à destination de plusieurs promotions d’étudiants avec, en jeu, des places VIP pour le tournoi de tennis de Roland Garros. Suite à cette initiative, le nombre de candidatures a été multiplié par cinq. Cerise sur le gâteau : plusieurs dizaines de « retombées presse » ont offert à son cabinet « une campagne publicitaire gratuite » dans les médias.

source : Nos cabinets : s’adapter ou disparaître

Resultat marathon Paris 2015

mp avant

AVANT MARATHON PARIS 2015 mauvais sommeil 🙁

 

 

4h07m08s record perso.

RESULTAT ET TEMPS DE PASSAGE

RESULTAT ET TEMPS DE PASSAGE

J avais plus de batterie a la fin donc plus de musique !

Que 5 minutes de gagne en un an la preuve que c est dur

Suis content quand meme

CLASSEMENT GENERAL  = 19382/40157

CLASSEMENT VETERAN 2  = 2367/5098

 

mp pendant1

PENDANT

 

 

PASSAGE AU 41EME

marathon Paris PASSAGE AU 41EME

Le premier semi en presque 1h59

deuxieme semi en 2H08

Conclusion : les 5 minutes sont gagnees sur le premier par rapport a 2014

donc il faut travailler le deuxieme

mais je n ai pas pris le mur malgre premier semi plus rapide 🙂

 

IL EST BEAU LE MAILLOT 2015

IL EST BEAU LE MAILLOT 2015

 

 

Pre lancement Apple Watch en video

Une video du pre lancement de l Apple Watch a l Apple store de Paris Opera :

Merci a www.MacPlus.net

Brevet d un bracelet contre les cellules cancereuses

Google developpe un bracelet « anti-cancer »

Google a depose un brevet qui leve le voile sur un bracelet capable de reperer, marquer, compter mais egalement detruire les cellules cancereuses.
Google contre La Mort : Round 1. « L’homme qui vivra mille ans est peut-être déjà né ». Cette phrase n’est pas tirée d’un quelconque bouquin de science-fiction : elle est signée du multispécialiste Laurent Alexandre. Mais il ne fait nul doute que Sergei Brin et Larry Page, les co-fondateurs de Google, sont d’accord avec lui. Sergei Brin n’a d’ailleurs jamais caché ses rêves transhumanistes, ni même le rôle hégémonique qu’il souhaite voir son entreprise jouer à l’avenir. Pour concrétiser ces desseins, Google a d’ailleurs déjà mis le pied à l’étrier : algorithmes, travaux sur le génome humain, création de Calico en 2013… Les moyens mis en œuvre sont déjà énormes. Discrets, mais énormes, et laissent entrevoir un futur (pas si éloigné) qui sera radicalement méconnaissable du point de vue de l’Humanité.

Cibler, marquer, détruire

C’est via sa start-up Calico que Google vient de déposer un brevet auprès de la World Intellectual Property Organization (WIPO). S’il prend la forme d’un bracelet, il est loin de se limiter aux fonctions des Fitbit et autres appareils du genre. Non, son ambition va bien au-delà : cibler, marquer et détruire les cellules cancéreuses du système sanguin.

La description détaillée du brevet de Google/Calico est passionnante, mais il faut bien avouer qu’il est complexe de tout comprendre pour des non-initiés. En résumé, on peut y lire que le but est donc de modifier ou détruire automatiquement « les cibles dans le sang qui ont un effet néfaste sur la santé » de l’utilisateur. Plusieurs techniques sont envisagées : laser, ultrasons, émission de radiofréquences, rayons X ou gamma, ou encore signal lumineux. Voici un exemple concret :

Certaines protéines ont été partiellement impliquées dans la maladie de Parkinson ; le développement de celles-ci pourrait être retardé ou prévenu en fournissant des particules fonctionnalisées grâce à un bio-récepteur capable de se lier aux protéines ciblées. Par la suite, ces particules liées pourraient être utilisées, en combinaison avec le bracelet, pour modifier ou détruire la protéine ciblée. La cible en question pourrait être une cellule cancéreuse ; en ciblant une par une les cellules néfastes puis en les modifiant/détruisant, la diffusion du cancer pourrait être diminuée.

Voici donc le processus de Google qui en résumé donne : ciblage cellule par cellule puis modification et/ou destruction desdites cellules avec un traitement adéquat. En introduction de son document, Google explique par ailleurs que les méthodes utilisées actuellement sont les bonnes mais que c’est le ciblage qui fait encore défaut. « Ces formes de traitement sont souvent systémiques et ne ciblent pas spécifiquement les cellules de sang atteintes », déplore-t-il.

Google : de la suite dans les idées…Mais Google va encore plus loin, et c’est à mettre en regard d’une pilule qu’il avait présenté l’année dernière. Elle est composée de nanoparticules d’oxyde de fer capables de se fixer sur les cellules cancéreuses pour les marquer au sein de l’organisme. Une fois ciblées, les cellules peuvent plus facilement être modifiées/éliminées. Ciblage et traitement seraient apparemment réunis, en théorie en tout cas.

Le géant « du Web » n’en dit pas plus pour le moment. Mais il est certain que, connaissant l’animal, ces recherches entrent dans un cadre et une « stratégie » beaucoup plus étendus que nous pourrions le penser aujourd’hui. Car nombreux sont les autres sujets sur lesquels travaille Google : l’Intelligence Artificielle par exemple, que nous évoquions d’ailleurs récemment. Car n’oublions pas qu’un humain qui vit mille ans, c’est un humain qui consomme mille ans.

source : http://www.linformaticien.com

RESULTATS SEMI MARATHON DE PARIS 2015

Pour le marathon de Paris de 04/2015 c est par la : bohdanowicz.com/2015/04/13/resultat-marathon-paris-2015/

_______________

SEMI MARATHON DE PARIS 2015

Record personnel en 1H52M39S

Merci a Remy

Arrivee du semi marathon de Paris 2015

Arrivee du semi marathon de Paris 2015

AVEC L EQUIPE DES EXPERTS COMPTABLES DE PARIS 🙂

L equipe des experts comptables de Paris au semi marathon 2015

L equipe des experts comptables de Paris au semi marathon 2015

Cette annee on tournait en sens contraire de 2014 mais on a souffert de la montee du 15eme au 18eme kms …

Du coup j ai ete oblige de mettre le turbo du 19eme a l arrivee pour faire le temps

QUE FAIRE LORSQUE SON BLOG WORDPRESS EST PIRATE ?

Lorsque Google detecte sur votre site du code malicieux, il le bloque illico presto. Les personnes qui tentent d y acceder auront un message indiquant que son acces a ete restreint a la suite du piratage de ce dernier. Votre site risque egalement de ne plus s’afficher dans les resultats des moteurs de recherche car il sera bloque. Et aussi votre hebergeur peut a tout moment fermer son acces pour cause de piratage. Bien entendu, il pourra le re-ouvrir si vous effectuez des actions de correction et que vous le prévenez !

JE PASSE A L ACTION : JE SECURISE

Comme dit le vieil adage : « Mieux vaut prévenir que guérir ! »

J’installe des nouvelles extensions

Pour installer une extension, voici un petit rappel :

* Connectez-vous sur l’interface d’administration de WordPress de votre site, l’URL est du style : http://www.monsite.com/wp-admin
* Puis allez dans Extensions > Ajouter
* Saisissez le nom ou le début du nom du plugin puis cliquez sur Chercher parmi les extensions.
1. Limit Login Attempts :

limit-login-atempts

Le premier réflexe à avoir est de bloquer l’accès à son interface d’administration. Par défaut, WordPress permet d’essayer sans aucune limite, des combinaisons de login et de mot de passe pour se connecter à son interface d’administration.

L’extension « Limit Login Attempts » permet de limiter le nombre de tentatives de connexion.

A noter que jusqu’à très récemment, il y avait un conflit entre l’extension « Captcha » et celle-ci. Depuis le 12/02 c’est de l’histoire ancienne.
2. Wordfence Security :

wordfence_security

C’est une extension gratuite et complète qui permet, entre autre, d’effectuer des scans sur son site et de voir s’il contient des fichiers vérolés. Dès son installation, activez-le et effectuez un scan. Si votre version de WordPress est française, il va vous détecter 3 fichiers (readme.html, wp-config-sample.html et wp-includes/version.php) qui ne sont en fait pas vérolés mais considérés comme tels en raison de la langue. Pour éviter de les voir à chaque scan, il suffit de lui dire de ne plus afficher ces « erreurs » en cliquant sur « Always ignore this file ». Si l’extension vous détecte plus d’erreurs alors vous savez que vous avez des fichiers corrompus à corriger ou à supprimer.
L’extension permet également de voir le trafic en temps réel des personnes qui sont sur votre site, de bloquer des adresses IP …
Personnellement ce que j’aime dans cette extension, c’est de recevoir les e-mails d’alertes deWordfence, notamment lorsqu’une personne se connecte à l’interface d’administration de mes sites ou encore lorsqu’un pirate a tenté de s’y introduire :
email_alert_plugin_wordfence

En 2 petites extensions, vous êtes un tant soit peu plus protégé. Maintenant, passons aux choses sérieuses !

JE SAUVEGARDE

Si vous n’avez pas accès au serveur FTP de votre site, ou que vous ne voulez pas vous embêter avec ça, vous pouvez effectuer une sauvegarde en quelques clics avec le plugin BackWPup Free qui permet de planifier des sauvegardes automatiques de votre site.

Il vous permet d’effectuer des sauvegardes complètes ou bien de spécifier uniquement ce que vous souhaitez sauvegarder. Vous pouvez même demander à ce que la sauvegarde soit envoyée sur votre serveur FTP ou sur un de vos comptes sur le Cloud (Dropbox, Google Drive, etc.).

Bien sûr, il existe d’autres plugins permettant de sauvegarder son site. L’article du site Magazine du WebDesign en présente quelques uns.

J’AI ACCÈS AU SERVEUR FTP, JE PASSE AU NIVEAU 2 DE LA SÉCURISATION DE MON SITE

htaccess

Pour y accéder, n’oubliez pas de demander d’afficher les fichiers cachés lorsque vous vous connectez à votre serveur FTP grâce à un logiciel tel que FileZilla, ou à un plugin pour votre navigateur tel que FireFTP. Le cas échéant, vous ne le verrez pas …

Afficher les fichiers cachés sur votre serveur FTP

Premier réflexe, pensez à sauvegarder la version précédente de ce fichier, elle vous sera utile si vous faite une erreur de code et que votre site affiche une jolie erreur 500.

Morceaux de code à rajouter en haut de votre fichier .htaccess (celui qui est à la racine de votre site) :

* Pour bloquer les requêtes trace, delete, debug et track envoyé à votre site :

1
2
3
4
# block bad request
RewriteEngine On
RewriteCond %{REQUEST_METHOD} ^(TRACE|DELETE|TRACK|DEBUG) [NC]
RewriteRule ^(.*)$ - [F,L]

* Pour bloquer l’accès aux fichiers que les pirates adorent modifier/véroler :

1
2
3
4
5
6
7
8
# Block the include-only files.
RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^wp-admin/includes/ - [F,L]
RewriteRule !^wp-includes/ - [S=3]
RewriteRule ^wp-includes/[^/]+.php$ - [F,L]
RewriteRule ^wp-includes/js/tinymce/langs/.+.php - [F,L]
RewriteRule ^wp-includes/theme-compat/ - [F,L]

* Pour cacher vos répertoires aux utilisateurs (ne pas lister ce que contient vos répertoires permet de ne pas donner toutes les billes aux pirates) :

1
2
# directory browsing
Options All -Indexes

* Pour protéger les fichiers de configuration de WordPress:

1
2
3
4
5
# 403 protect
<FilesMatch "^(wp-config.php|php.ini|php5.ini|readme.html|bb-config.php)">
Order Allow,Deny
Deny from all
</FilesMatch>

* Pour protéger le fichier .htaccess pour ne pas qu’un pirate puisse modifier ce fichier en effectuant par exemple une redirection de votre site vers le sien ou vers votre revendeur préféré de viagra :

1
2
3
4
5
# Secure .htaccess
<Files .htaccess>
Order Allow,Deny
Deny from all
</Files>

Sécurisation du répertoire wp-content/uploads/ grâce à un fichier .htaccess :

Je vous invite à créer un fichier .htaccess dans le répertoire uploads (qui ne doit jamais contenir de fichier PHP) :

1
2
3
<Files *.php>
Deny from all
</Files>

Cette règle permet d’interdire l’exécution de fichier PHP, ce qui vous protégera des pirates qui tenteraient d’insérer une backdoor sur votre site.

functions.php

Dans l’interface d’administration de WordPress, vous pouvez modifier ce fichier en allant surApparence > Editeur et en cliquant sur Theme Functions.

Juste après le début du fichier « <?php », vous pourrez ajouter quelques lignes qui vont dire à WordPress de ne plus rendre accessible à n’importe qui, par exemple, la version que vous utilisez :

1
2
3
4
5
6
7
// masquer le numero de version de wordpress
remove_action('wp_head', 'wp_generator');
//desactiver windows live writer
remove_action('wp_head', 'wlwmanifest_link');
remove_action('wp_head', 'wp_shortlink_wp_head', 10, 0 );
remove_action('wp_head', 'wp_dlmp_l10n_style' );
remove_action('wp_head', 'rsd_link');

Sans l’ajout de ces quelques lignes, les pirates peuvent connaître en moins d’une minute la version de votre installation. Il suffit d’aller sur votre site, de faire un clic droit et de cliquer sur « Afficher le code source ».
Si aucun plugin cachant la version de WordPress ou que les lignes de code ci-dessus n’ont pas été ajoutées dans les fonctions de votre thème, alors un pirate pourra y lire ceci :
Version de WordPress dans le code source

 

MON SITE S’EST DÉJÀ FAIT PIRATER, QUE DOIS-JE FAIRE ?

Avant tout, respirez, cela arrive de se faire pirater. Maintenant le plus important va être de retrousser ses manches et de suivre un petit tutoriel vous permettant de corriger les fichiers endommagés.
N’oubliez pas de sauvegarder votre site actuel. Si vous avez accès au serveur FTP, connectez-vous, et copiez l’ensemble des fichiers et répertoires que vous voyez, dans un répertoire sur votre PC. Si vous avez accès à l’interface d’administration de votre site, installez WPBackUP et effectuez une sauvegarde.
Si vous avez l’extension Wordfence Sécurity, vous pouvez effectuer un scan afin d’obtenir la liste des fichiers piratés. Pour chaque erreur trouvée par le plugin, je ne peux vous conseiller que de regarder avant quel est l’état de ce fichier et si il ne s’agit pas des fichiers « readme.html », wp-config-sample.php ou bien « wp-includes/version.php », alors vous pourrez supprimer ces fichiers en appuyant sur le bouton prévu à cet effet.
Lorsque toute trace de piratage a été exterminée et que votre site ou blog est de nouveau en ligne, pensez à changer le login et le mot de passe de vos utilisateurs sur WordPress (et de les informer).
Nous vous donnons comme conseil d’utiliser un mot de passe qui doit faire au moins 7 caractères de long. Pour le rendre plus sûr, utilisez un mélange de majuscules, de minuscules, de chiffres et de symboles comme ! » ? $ % ^ & ).

Plus votre mot de passe sera complexe et plus de temps il faudra pour vous pirater.
De plus, si vous avez un utilisateur nommé admin, l’administrateur par défaut de WordPress, les pirates vont tenter d’entrer dans l’interface via cet utilisateur. Donc il est conseillé d’en créer un nouveau avec un nom d’utilisateur différent et un mot de passe compliqué, puis de supprimer « admin ». Plus on sécurise son site et moins on a de chances d’être piraté.
J’espère que cet article vous aura donné quelques billes concernant le piratage et comment essayer de sécuriser un minimum son site ou blog.
Même si les pirates trouvent tout le temps les failles, et surtout le moyen de les exploiter, je pense qu’il est très important de prendre quelques instants, au calme, afin de sécuriser son site.